Depuis plusieurs mois, Charles De Ketelaere prend une nouvelle dimension. A Bruges déjà, où ses prestations en Ligue des champions ont impressionné toute l'Europe. Mais aussi en équipe nationale, où il a parfaitement saisi sa chance face à l'Italie avec son premier but en Nations League sur une subtile passe de De Bruyne. 

Pour KDB, l'intégration de CDK est une bonne nouvelle pour la Belgique. "C'était l'occasion de voir les jeunes et d'autres joueurs. Certains l'ont très bien fait", a commencé le Citizens. "Je suis très content pour Charles. C'est important pour lui de venir, de jouer une bonne demi-heure et de marquer. Cela va lui donner beaucoup de confiance, c'est bien pour le futur", a-t-il conclu.


En Europe, les prestations de CDK ne sont pas passées inaperçues. C'est ce qu'affirme le Daily Express ce lundi. Selon nos confrères, Jürgen Klopp penserait de plus en plus au profil du Brugeois pour venir renforcer les Reds. Pour le journal, il pourrait apporter la solution au problème du milieu de terrain de Liverpool. "Les Reds ont été fantastiques sous la direction de l'Allemand. Mais on ne peut pas nier que l'une des critiques formulées à l'encontre de Klopp est que son groupe manque de créativité au milieu du terrain. Philippe Coutinho avait été brillant en tant qu'élément créatif. Mais il est parti pour Barcelone en 2018. Si la carrière du Brésilien a piqué du nez depuis qu'il a rejoint le Camp Nou, son absence s'est tout de même fait sentir sur la Merseyside", explique-t-il.

Effectivement, l'ancien coach de Dortmund a toujours préféré miser sur des joueurs avec un gros moteur. L'intégration difficile de Thiago, même s'il y a du mieux dernièrement, prouve que le coach a du mal à injecter de la créativité à son jeu. "Les Fabinho, Jordan Henderson et Georginio Wijnaldum (jusqu'à cet été), ont merveilleusement patrouillé dans l'entrejeu de Liverpool. Mais ce trio a le défaut de ne pas apporter le panache que Coutinho fournissait avec une telle facilité." La bonne nouvelle est que De Ketelaere possède ces deux qualités dans son jeu. 

Cependant, plusieurs problèmes surviennent avant d'envisager un tel transfert. Tout d'abord: la concurrence. Selon l'Express, "Liverpool est l'une des nombreuses équipes qui s'intéresse de plus près au jeune joueur. En Premier League, Arsenal, Chelsea et Manchester United suivent de très près son avenir. Sans oublier les autres grands d'Europe."

Ensuite, son prix. Estimée à 25 millions d'euros par Transfermarkt, la pépite pourrait s’arracher à partir de… 45 millions d’euros selon nos confrères. Un montant conséquent pour le néo Diable qui possède un contrat jusqu'en juin 2024. D'autant plus que Michael Edwards, le directeur sportif des Reds craint une surenchère pour faire venir le joueur.

Enfin, la dernière 'problématique' pourrait être la polyvalence de De Ketelaere. Bien malin aujourd'hui celui qui est capable de donner son véritable poste. Cette saison, il est essentiellement utilisé en tant qu'attaquant au Club de Bruges. Mais Philippe Clément l'a déjà utilisé en tant que piston gauche, plus haut sur les côtés ou dans le coeur du jeu. Chez les Diables, il a remplacé Alexis Saelemaekers derrière Michy Batshuayi. Ce qui signifie qu'il a pris la place qui est logiquement dévolue à Eden Hazard ou Kevin De Bruyne. Pas n'importe qui. 

Bref De Ketelaere sait jouer partout. Mais il va bien devoir se fixer à un poste un jour. Une chose est certaine: CDK se sent le mieux lorsqu'il se rapproche des attaquants. La bonne nouvelle est que Jürgen Klopp a toujours bien aimé les profils hybrides. Les cas Milner, qu'il a ballotté du milieu à l'arrière gauche en passant par les ailes, le prouve. S'il continue sur sa lancée, Charles De Ketelaere semble prêt à franchir un nouveau palier dans sa carrière. L'autre question est de savoir si la marche ne s'avère pas un peu trop haute en choisissant directement un mastodonte de Premier League.