VDE surprend : quatre retours et deux nouveaux

Diables Rouges

Thomas Busiau

Publié le

VDE surprend : quatre retours et deux nouveaux
© BELGA
Portugal-Belgique. Pieroni et Vandenbergh font les frais du retour d'Emile Mpenza et de l'arrivée de Sterchele

BRUXELLES René Vandereycken aime prendre les gens à contre-pied. "Mais je fais toujours mes choix honnêtement. Et je ne me préoccupe pas de ce qu'on dit sur mes opinions par rapport à Genk", a rappelé René Vandereycken.

Il a, enfin, mais seulement, sélectionné deux éléments de son ancienne équipe. C'est une première pour Bailly alors que Chatelle (le premier véritable milieu droit repris de l'ère Vandereycken) n'avait plus été appelé depuis près de deux ans. Par contre, toujours aucune trace des Pocognoli, Soetaers, Vrancken, De Decker (qui, rappelons-le, fut repris trois fois lorsqu'il évoluait au GB et une seule - en Arménie - depuis qu'il se montre régulier avec les leaders du championnat) et encore moins de Cornelis malgré l'absence de back droit dans la sélection (bonne chance face à Quaresma). Quant au seul Limbourgeois repris habituellement, Vandenbergh, il ne sera pas du voyage. Faites-le compte : deux titulaires d'une formation à 85 % belge et leader du championnat... et trois réservistes (M. Mpenza, Van Damme et Vanden Borre), de son dauphin. On peut tout autant s'étonner de la non-(pré)sélection de Deschacht, titulaire à Anderlecht, là où son substitut est retenu.

L'autre nouveau, c'est l'attendu François Sterchele, le meilleur buteur belge de la Jupiler League, qui compense la non-sélection de Luigi Pieroni. Par contre, ne vous demandez pas pourquoi le match amical contre la République tchèque n'a pas servi à intégrer les élus portugais que sont Sterchele, Chatelle et Bail- ly...

La surprise Clement

"Certains sont sélectionnés sur ba- se de leur éducation. Ce qui explique l'absence d'autres", a commenté Re- né Vandereycken sans préciser quels joueurs étaient visés.

Outre les retours de Thomas Chatelle et d'Emile Mpenza, on pointera ceux de Nicolas Lombaerts et, la surprise du chef, de... Philippe Clement. "Les meilleurs joueurs ont été repris", a martelé Vandereycken.

Dont, de nouveau, Marouane Fellaini et Maarten Martens, loués pour leur régularité. Une régularité qui est, par essence, aussi l'apanage du leader d'un championnat après 25 journées... et de Koen Daerden. Dommage que pour celui-ci, ce soit dans la médiocrité.



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info