Le capitaine, pourtant, a dû s'habituer au flanc

Le succès belge en 10 questions

Les images du match

Donnez votre avis sur cette victoire

La France en barrages et les autres?

Tous les résultats en images


BRUXELLES Le premier match de Thomas Vermaelen comme capitaine n'était pas son meilleur. Mais l'équipe a gagné. "Et c'est ce qui compte , dit la révélation d'Arsenal. On a joué avec beaucoup de discipline, tout le monde a rempli son contrat. L'organisation était bonne. L'entraîneur avait mis l'accent là-dessus toute la semaine. Je n'aime pas critiquer les anciens coaches; mais ce soir, les consignes étaient claires."

Vermaelen était également le premier à être réaliste. "C'est bien d'avoir pris les trois points lors du premier match d'Advocaat, mais nous ne sommes encore nulle part. On n'a pris qu'un demi-départ. Au niveau football, on a apporté trop peu. Ne soyons pas trop euphoriques."

Le défenseur axial d'Arsenal a joué sur le flanc gauche.

"J'ai dû m'y adapter. À Arsenal, je n'ai pas encore joué à cette position. Avec Clichy, Gibbs et Touré, il y a assez de candidats pour cette place. Je savais déjà dès le début de la semaine que le coach m'y posterait. Il trouve que je suis le meilleur à ce poste. Je suis plus fort dans l'axe mais j'accepte."

Pour Vermaelen, Belgique - Turquie sera surtout le match de son premier brassard.

"J'étais très fier pendant la Brabançonne. Avant le match, j'ai brièvement dit aux joueurs que c'était un nouveau départ, qu'on devait tout donner en partant d'une bonne organisation. J'étais très heureux que Van Buyten soit également capitaine. Ma voix n'aurait jamais pu atteindre tout le monde."



© La Dernière Heure 2009