Jan Vertonghen et les Diables Rouges débuteront jeudi la route vers l'Euro 2020. 

Le défenseur de 31 ans, joueur le plus capé de l'histoire du football national, a affiché ses ambitions à la veille du duel contre la Russie au stade Roi Baudouin. "Nous voulons bien débuter cette campagne, montrer pourquoi nous sommes premiers au classement FIFA", a dit Vertonghen mercredi en conférence de presse au centre national du football à Tubize.

"Notre but dans cette campagne est très simple, nous voulons gagner notre groupe. Jouer sous les couleurs nationales est toujours un réel plaisir, même contre des soi-disant petites équipes", a assuré Vertonghen, 110 matches avec les Diables au compteur.

"Les souvenirs du Mondial sont encore bien présents et nous voulons continuer sur notre lancée dans cette campagne vers l'Euro. Il faudra se montrer très attentifs contre la Russie, un adversaire redoutable comme nous avons pu le constater à la Coupe du monde", a expliqué le défenseur de 31 ans.

Tôlier de la sélection, Vertonghen ne songe pas encore à arrêter sa carrière internationale, contrairement à son contemporain Marouane Fellaini. "Je vais de toute façon joueur jusqu'à l'Euro 2020", a affirmé le joueur de Tottenham. "Il est certain que l'âge, l'enchaînement des rencontres et des compétition ont une influence à un certain âge. La décision d'arrêter les Diables doit être individuelle mais j'espère que les autres habitués de la sélection continueront au moins après l'Euro."

Vertonghen dispute actuellement une bonne saison à Tottenham, 3e en Premier League et qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Contre le Borussia Dortmund, il a d'ailleurs joué un des meilleurs matches de sa saison sur le flanc gauche londonien en marquant un but et délivrant un assist. "Cela peut constituer une solution pour le sélectionneur en cas de besoin. J'ai d'ailleurs déjà joué à cette position quand Nacer Chadli est sorti blessé contre l'Angleterre à l'occasion du match pour la 3e place en Russie. C'est donc une possibilité mais pas la première option", a-t-il ponctué