Diables Rouges

Vincent Kompany revient à Anderlecht ! 

Le défenseur belge de 33 ans, qui avait annoncé dimanche matin son départ de Manchester City, a indiqué dimanche midi via sa page Facebook qu'il allait devenir joueur-manager à Anderlecht pour les trois prochaines années.

Vincent Kompany a été formé à Anderlecht, où il a débuté en équipe première en 2003 à l'âge de 17 ans. Il a quitté le Sporting pour Hambourg en 2006 et était arrivé à Manchester City en 2008.

"Cela peut vous surprendre", déclare Vincent Kompany dans une lettre ouverte publiée en deux parties sur sa page Facebook. Dans la première partie, il a annonçait son départ de Manchester City. Deux heures plus tard, il surprenait tout son monde en annonçant son retour à Anderlecht. "c'est la décision la plus passionnelle et la plus rationnelle que j'ai jamais prise".

"En tant que footballeur, je suis né et j'ai grandi au RSC Anderlecht", poursuit le Soulier d'Or 2004. "Depuis l'âge de six ans, je n'ai fait qu'un avec ce club, incomparable avec ses 34 titres de champion".

Vincent Kompany explique que les premiers contacts avec Marc Coucke et Michael Verschueren, président et directeur sportif du RSCA, datent de l'année dernière. "Je me suis arrêté au centre d'entraînement alors que je rejoignais la sélection nationale l'année passée. Juste pour dire bonjour. Marck Coucke et Michael Verschueren m'ont demandé mo avis sur la situation difficile du club. J'ai fait part de mes pensées et j'ai écouté leur vision pour le futur: ambitieuse, courageuse et déterminés à redevenir numéro 1. J'ai offert mon aide, sans condition, s'ils en avaient besoin. Plus tard dans la saison, le nouveau directeur technique Frank Arnesen a rejoint le club et nous avons organisé plusieurs réunions techniques sur comment construire une forte identité basée sur un football offensif et attractif. Le RSCA a traditionnellement de fantastiques jeunes. On peut dire qu'ils ont le passé et l'avenir, mais qu'ils luttent avec le présent".

"J'ai reçu un appel du RSC Anderlecht il n'y a pas si longtemps", poursuit 'Vince the Prince'. "De manière assez inattendue, ils m'ont proposé le poste de joueur-manager. Michael et Frank m'ont expliqué en détails comment ils voyaient cela en pratique. Ils y avaient longuement réfléchi. M.Coucke a promis un soutien total: temps, budget, cadre de travail, staff, installations... Je n'étais pas seulement impressionné, mais aussi intrigué par ces marques de confiance en moi. Cela m'a fait réfléchir. La finb de cette saison n'aurait pu être plus mémorable. J'ai vécu un rêve ici. J'ai tellement appris ces trois dernières années auprès d'un manager incroyable. Pep Guardiola a ravivé mon amour pour le jeu. J'ai vu, j'ai participé, analysé, absorbé, étudié. Manchester City joue le football que je veux jouer, que je veux enseigner et voir joué. J'ai décidé de relever le challenge et de devenir joueur-manager du RSC Anderlecht. Je veux partager mes connaissances avec les prochaines générations mauves", poursuit Vincent Kompany, qui conclut sa lettre ouverte par un message bilingue aux supporters du Sporting: "Et pour les Mauves, voor alle Anderlecht fans: tot binnenkort, à très bientôt"

Anderlecht a réagi par l’intermédiaire de son compte Twitter:

La finale de FA Cup était son dernier match avec City

Vincent Kompany a joué son dernier match avec Manchester City samedi en finale de la Cup, que les Citizens ont remportée 6-0 face à Watford, annonce le club mancunien dimanche matin.

Le Diable Rouge a en effet annoncé qu'il quittait Manchester City, où il était arrivé en 2008. Le défenseur de 33 ans a indiqué qu'il donnerait prochainement plus d'informations quant à son avenir proche.

Il va rejoindre Anderlecht pour trois saisons, en tant que "joueur-manager", annonce-t-il sur Facebook.

Grâce à sa victoire en FA Cup, Manchester City est devenu le premier club anglais à réussir le triplé championnat-Coupe-Coupe de la Ligue.

"Nous venons de vivre la fin d'une saison incroyable", déclare Vincent Kompany, 33 ans, sur sa page Facebook. "Ma 11e en tant que Blue. Et je ne peux pas croire ce que j'écris, mais...c'est aussi ma dernière en tant que Blue. Même si c'est bouleversant, le temps est venu pour moi de partir. Et quelle saison pour tirer sa révérence ! Je ne ressens que de la gratitude envers tous ceux qui m'ont supporté dans ce club à part. Je me souviens du premier jour autant que du dernier. Je me souviens de l'énorme gentillesse que j'ai reçue des gens de Manchester".

Formé à Anderlecht, qu'il a quitté en 2006 pour Hambourg, Vincent Kompany était arrivé à Manchester City en août 2008, après un désaccord avec le club allemand quant à sa participation aux Jeux Olypmpiques de Pékin, où les Diablotins avaient pris la 4e place. L'arrivée de Kompany coïncidait avec le rachat de City par l'Abu Dhabi United Group de Khaldoon Al Mubarak, qui allait faire des Skyblues un des ténors de la Premier League.

Manchester City allait remporter son premier trophée depuis 35 ans en enlevant la Cup en 2011, et son premier titre depuis 1968 en étant sacré en 2012.

Vincent Kompany était devenu le capitaine des Citizens. En onze ans passés à City, il a remporté quatre titres de champions d'Angleterre ( 2012, 2014, 2018 et en 2019), deux Coupes d'Angleterre (2011, 2019), quatre Coupes de la Ligue anglaise (2014, 2016, 2018 et 2019) et le Community Shields à deux reprises (2012 et 2018). Au total, il a joué 360 matches et inscrit 20 buts pour le compte de Manchester City. Il aurait pu en jouer plus si sa carrière n'avait pas été minée par les blessures.

"Je n'oublierai jamais comment tous les supporters de Manchester City sont restés fidèles, dans les bons et surtout dans les mauvais moments. Vous m'avez toujours soutenu et inspiré de ne jamais abandonner", avance Kompany, Soulier d'Or 2004 et désigné Joueur de l'année en Premier League en 2012.

Vincent Kompany, 87e sélections avec les Diables Rouges, remercie aussi ses coéquipiers depuis 2008 et le staff de Pep Guardioal. Il remercie également ses proches, son épouse Carla et ses enfants Sienna, Kai et Caleb, ainsi que son père Pierre et Christel et François, sa sœur et son frère. "Je n'ai qu'un regret. J'aurais adoré emmener ma mère, Jocelyne, à l'Ethiad Stadium, la voir chanter les chants de City, assise à côté de mes enfants et de mon épouse. J'aurais aimé qu'elle me voie heureux, jouant le jeu que j'adore dans un club que j'adore. Au fond de moi, je sais qu'elle a été avec tout durant toute cette période", déclare Vincent Kompany, qui avait perdu sa maman en 2007.