Robert Waseige n'a pas reconnu les garnements ...

ROCOURT "Dire que je suis enthousiaste serait exagéré, mais je suis optimiste. En regardant Belgique - Turquie, j'ai savouré ma petite satisfaction de supporter. Les Diables ont réveillé la notion de plaisir. Pour les spectateurs, pour les téléspectateurs mais aussi dans leur propre chef. Et dire qu'il s'agissait des mêmes garnements qu'il y a quelques semaines..."

Robert Waseige se déclare fan de Dick Advocaat : "Personne n'est à l'abri d'une rechute, mais je crois que les Diables confirmeront, à Tallinn, qu'ils sont enfin engagés dans une démarche positive. S'il n'y a que le premier pas qui coûte, les Diables ont posé franchement le pied sur le sol, un bon mètre loin devant eux. Ils ne seront pas laxistes en Estonie : cette fois, ils ont bien assimilé les enseignements de leur nouveau coach."

L'alchimie a-t-elle opéré ?

"Je le crois . Quand on amène un maximum de personnes à penser de manière positive, construite, ambitieuse, il est rare que ces ingrédients disparaissent rapidement. Bien avant d'entrer réellement en fonction, Dick Advocaat avait déjà, dans ses différentes interviews, stimulé la motivation autour de l'équipe nationale mais aussi en son sein. Tout le monde a perçu sa franchise, son style direct, son esprit résolu. Sa motivation aussi. Il avait déjà fait du bien avant d'avoir réuni son groupe pour la première fois."

Quels écueils doit éviter Advocaat ? "Il ne doit pas endosser le costume de quelqu'un d'autre. Il doit éviter de promettre monts et merveilles sur la qualité du jeu ou les résultats. À l'inverse, il ne doit pas se montrer trop modeste. Il doit rester lui-même."

Bob prêche un convaincu.



© La Dernière Heure 2009