Même s’il ne s’agit plus que d’un match de gala, Marc Wilmots ne prend pas la rencontre face au pays de Galles à la légère. "C’est notre dixième finale, dit Wilmots. On fera tout pour la gagner, et on la préparera comme les autres. On veut même gagner nos matches amicaux."

Malgré leurs programmes chargés en clubs, les Diables veulent tous figurer dans le onze de base. Wilmots : "48.000 supporters seront là. Celui qui ne veut pas jouer, il doit se chercher un autre métier."

Même Benteke aurait bien aimé être de la partie. Hier, il s’est entraîné sans problèmes avec le groupe. "Je ne prends pas de risques avec lui, maintient le coach fédéral. Mais je tiens à le remercier pour ses trois semaines de travail avec notre staff médical. Il a tout fait pour nous dépanner s’il avait fallu. C’est un bel exemple de la mentalité qui règne dans le groupe."

Pocognoli et Vermaelen, eux, seront les heureux de la soirée. Ils remplaceront Vertonghen et Lombaerts. "Poco fait du très bon boulot depuis six mois, explique l’ancien capitaine des Diables. Et Vermaelen est mon second capitaine. J’espère qu’il récupérera sa place à Arsenal."

Mertens est un des joueurs avec qui le sélectionneur a parlé individuellement. Est-ce que cela signifie qu’il jouera ? Le coach fédéral n’a pas donné la réponse. Mirallas, lui aussi, mérite une place de titulaire. Hier, il a quitté le terrain avec un gros paquet de glace fixé à la main, mais rien de grave, rassure le coach. "Aucun problème. Le football ne se joue pas avec les mains."

En cas de victoire, les Belges pourraient être 3es au classement Mondial. La condition : l’Allemagne ne peut pas gagner en Suède. "Qu’on se retrouve une place avant ou une après l’Allemagne, peu importe. Ce qui m’intéresse, c’est le respect dont on bénéficie à l’étranger. On nous craint partout et c’est bien."

Pendant ces dix jours, de nombreux journalistes étrangers ont suivi l’équipe nationale belge. Hier, il y avait des Japonais et des Italiens. "Monsieur Wilmots, quel est le secret ?" a demandé l’Italien. "Il me faut deux jours pour expliquer tout cela. Alors qu’ici, c’est une conférence de presse avant le pays de Galles", a répondu Willy.

En effet , presque personne ne parlait des Gallois. Wilmots : "Je les connais : cela m’étonnerait s’ils lâchaient quelque chose. Il faudra être au top pour les battre."

Gareth Bale ne sera pas au rendez-vous. Pour le prestige de l’affiche, c’est dommage. "Dommage ? Moi, je suis content qu’il ne soit pas là… (Rires.)"