Il va suivre l’exemple du public belge : “Il nous a donné une leçon contre la Croatie”

BRUXELLES Pour la première fois de sa carrière, Marc Wilmots va chanter l’hymne national belge à Belgrade. Au lendemain de Belgique - Croatie, il avait déclaré qu’il envisageait de le chanter. “Et quand je dis quelque chose, je le fais”, dit Marc Wilmots. “J’ai appris les paroles par cœur. Cela m’a pris un quart d’heure. Je vais encore m’entraîner dans les jours à venir.”

Mi-août, Marc Wilmots avait créé une petite polémique en déclarant : “On n’est pas des chanteurs. Mes joueurs peuvent chanter, mais ils doivent surtout se concentrer sur le match. Je ne les obligerai pas à entonner l’hymne.”

Aujourd’hui, il fait donc un geste. “Le public nous a donné une leçon, contre la Croatie. Je pensais que – vu les trois langues du pays – le chant de l’hymne produirait une cacophonie. Je me suis dit : Regarde-moi ça ! Ils nous donnent l’exemple.”

Les joueurs gardent la liberté totale. “Celui qui veut chanter peut. Moi, je ne dois pas être concentré comme eux. Je suis tranquillement sur le banc. Je ne le fais pas pour le show, mais par patriotisme, par fierté d’être belge et parce que le public et moi, nous avons la même envie.”

Toutefois, il ne faut pas s’attendre à ce que la voix de Marc Wilmots produise plus de décibels que le stade entier. “Le but n’est pas de chanter l’hymne a cappella ou de former une chorale”, indique le T1. “C’est l’intention qui compte. En 15 ans, je n’ai jamais entendu quelque chose de similaire dans le stade Roi Baudouin. C’était beau et ça m’a touché.”



© La Dernière Heure 2012