Absents aux États-Unis, Axel Witsel et Nacer Chadli ont rejoint les Diables


BRUXELLES Nacer Chadli, qui avait manqué le stage aux États-Unis en raison de ses obligations avec son club, Twente, était de retour chez les Diables Rouges samedi. "Je regrette de ne pas avoir pu participer au voyage, je suis content de revenir chez les Diables", a déclaré l'ailier de 23 ans au terme du premier entraînement au Stade Roi Baudouin.

"J'ai regardé le match contre les États-Unis (NDLR: victoire 2-4) à la maison. Nous avons bien joué au football. Je suis heureux de retrouver le groupe, l'ambiance est excellente", a affirmé le Liégeois qui peut espérer être titularisé vendredi contre la Serbie.

"Personne n'est content d'être sur le banc, mais il y a de telles qualités dans ce groupe que tu peux l'accepter. Chacun doit être disponible, et l'entraîneur devra faire des choix. J'espère que ma bonne fin de saison avec Twente augmentera mes chances de jouer. Ma position sur le terrain, sur le flanc ou au centre, m'importe peu", a confié Chadli, qui, comme le reste de la sélection rencontrera les supporters dimanche lors du premier fan day.

"Les supporters sont toujours derrière nous, c'est important de pouvoir faire un geste pour eux. Nous voulons bien terminer la saison. Dusan Tadic, mon équipier serbe à Twente, m'a déjà dit que la Serbie veut gagner et veut prouver qu'elle mérite mieux que la troisième place du classement", a ajouté le joueur, dont le nom est cité dans plusieurs clubs prestigieux. "Mais je ne sais rien à ce sujet", a conclu Chadli.

"Il nous reste quatre finales"

Retenu, tout comme Nicolas Lombaerts, par le Zenit Saint-Petersbourg, Axel Witsel n'a pas participé au stage des Diables Rouges aux Etats-Unis. Il a retrouvé l'équipe nationale samedi au stade Roi Baudouin, pour le premier entraînement des Belges depuis leur retour des Etats-Unis, où la Belgique s'est imposée 2-4 en match amical.

"Je n'ai pas vu le match en direct, il passait pendant la nuit", dit Axel Witsel. "De ce que j'ai pu en lire, c'était un bon match. Même si ce n'était qu'un match amical et que tout le monde n'était pas là, c'est bien de l'avoir gagné en y mettant la manière. Cela nous permet de continuer sur notre lancée".

Les Diables sont entrés dans la dernière ligne droite de leur important duel face à la Serbie, qui aura lieu vendredi à Bruxelles. Alors que la Belgique partage avec la Croatie la 1e place du groupe A des qualifications pour le Mondial 2014, la Serbie ne peut plus espérer aller au Brésil.

"Qu'ils soient déjà éliminés ou pas ne change rien. Avec leur mentalité, ils ne nous feront pas de cadeaux. On doit jouer comme on le fait et gagner ce match", déclare l'ancien Soulier d'Or. "On doit prendre match après match. On est dans un spirale positive, le public est avec nous. Il nous reste quatre matches, qui seront quatre finales. Et la première a lieu vendredi".

Après la Serbie, la Belgique devra encore affronter l'Ecosse (06/09), la Croatie (11/10) et le Pays de Galles (15/10).


© La Dernière Heure 2013