Diables Rouges Axel Witsel est satisfait de l’intensité mise par les Diables

Neuf sur neuf, objectif atteint pour les Diables qui vont désormais pouvoir profiter de vacances amplement méritées. "Elles vont faire du bien à tout le monde pour recharger les batteries et revenir encore plus fort", assurait Axel Witsel.

Le Liégeois mettait avant tout en avant l’abnégation des Diables qui n’ont rien lâché. "Sur tout le match, on ne leur a rien laissé hormis la frappe après cinq minutes et le contre en seconde période. Et encore, si vous regardez bien cette phase, il reste cinq minutes, c’est le dernier match de la saison et il y a tout de même sept à huit joueurs derrière le ballon pour revenir et tout le monde fait ce qu’il peut pour ne pas encaisser. Cela prouve l’état d’esprit que l’on a. Si on compare notre équipe actuelle à celle d’il y a un an avant d’aller en Russie, on est plus fort."

Avec ce 12 sur 12 au compteur, on voit mal ce qui pourrait encore arriver aux Diables dans cette course à l’Euro 2020. "On ne sait jamais dans le football, tout va très vite, c’est pour ça qu’il faut toujours être concentré. On doit garder dans un coin de notre tête le match qu’on a fait en Suisse. On a retenu les leçons de cette défaite et on ne veut plus revivre un match comme celui-là", tempère Axel Witsel qui aimerait tout de même empocher le billet pour un second championnat d’Europe consécutif le plus tôt possible. "Le plus tôt la qualification tombera, le mieux ce sera comme cela, on pourra faire un peu tourner avant l’Euro car la saison qui arrive sera éprouvante."