Yannick Ferreira Carrasco a profité de son passage à Tubize pour évoquer tout d'abord son avenir. "Je veux rester à l'Atletico. Mon entourage est en train de travailler sur mon avenir. Le confinement m'a fait du bien. J'étais arrivé en surpoids. Ca m'a permis de revenir. Les qualités ne se perdent pas, juste le rythme. Juste quand tu es au top physiquement, tu reviens vite. Je pense que ma dernière partie de saison a été bonne mais on peut toujours faire mieux ", a-t-il confié.

L'occasion de revenir sur cette expérience exotique. "J'ai beaucoup mûri grâce à la Chine. C'était une expérience différente de l'Europe. J'ai appris à être un leader. J'avais tout le poids de l'équipe sur moi. Tout le monde attendait que je gagne le match à moi tout seul. J'ai aimé ce challenge et la pression ne me dérangeait pas. Je n'exclus pas un retour là-bas dans le futur même si ma préférence se porte sur l'Atletico. On verra bien, mon futur le dira assez vite."

Après avoir profité des vacances, l'ancien monégasque est motivé à l'idée de retrouver les terrains. "J'ai eu trois semaines de congés. C'est assez. Je me suis reposé suffisamment. C'était l'un de mes premiers entraînements avec les Diables."

Le Colchonero espère jouer, la position lui important peu même s'il a livré qu'il préférait "jouer plus proche du but pour être plus décisif mais c'est le coach qui décide."

Roberto Martinez aura bien besoin de la percussion du piston gauche au Danemark et contre l'Islande.