Leandro Trossard: "Peut-être mon dernier match"

Leandro Trossard a levé un coin du voile, Samatta et Heynen ont surtout fêté le titre.

Genk's Leandro Trossard pictured with champagne during celebrations of new champions KRC Genk, after a soccer match between RSC Anderlecht and KRC Genk, Thursday 16 May 2019 in Brussels, on day 9 (out of 10) of the Play-off 1 of the 'Jupiler Pro League' Belgian soccer championship. Anderlecht - Genk ended in a 1-1 draw, with only one more match day to go no other team can overtake Genk on the last day. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Genk's Leandro Trossard pictured with champagne during celebrations of new champions KRC Genk, after a soccer match between RSC Anderlecht and KRC Genk, Thursday 16 May 2019 in Brussels, on day 9 (out of 10) of the Play-off 1 of the 'Jupiler Pro League' Belgian soccer championship. Anderlecht - Genk ended in a 1-1 draw, with only one more match day to go no other team can overtake Genk on the last day. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR ©BELGA

Leandro Trossard a levé un coin du voile, Samatta et Heynen ont surtout fêté le titre.

Pendant que la délégation genkoise faisait la fête sur le terrain, quelques joueurs se sont déplacés en zone mixte pour décrire leurs sentiments. Aly Samatta était le plus fou de tous. "Pourtant, je n’ai pas bu de champagne, et je n’en boirai pas", sourit-il. "Je ne bois pas d’alcool, mes coéquipiers le savent. Mais cela ne signifie pas que je ne ferai pas la fête. La Tanzanie fait aussi la fête, mon pays a vibré avec nous."

Samatta n’a pas marqué. "Pas grave. Harbaoui peut garder son Taureau d’Or. Je voulais le titre, et je l’ai."

Et son avenir ? "Pas de commentaire !"

Leandro Trossard, lui , a répondu à cette même question. "Le match de dimanche contre le Standard sera peut-être mon dernier dans le maillot de Genk", dit-il. "Mais je veux d’abord faire la fête. Je ne sais pas où nous allons célébrer, mais je ne verrai pas mon lit avant le matin. Les applaudissements du public d’Anderlecht ? C’est surtout dû à la rivalité avec Bruges. Les joueurs d’Anderlecht, eux, ne nous ont pas fait de cadeaux."

L’homme du match était Bryan Heynen. "Je suis un produit du club, j’étais supporter quand Genk a remporté son titre en 2011. Le fait d’avoir marqué le but du titre, c’est un rêve d’enfant. Si je vais boire beaucoup de champagne ? Pas trop, quand même, parce que la saison n’est pas encore finie. J’ai déjà hâte de jouer la Ligue des Champions."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be