La chronique de Christophe Franken: un audacieux contre-courant au Bosuil

Une chronique signée Christophe Franken.

La chronique de Christophe Franken: un audacieux contre-courant au Bosuil
©Bernard Demoulin/BELGA
Dans le bureau des directeurs sportifs en Belgique, le mot le plus important est "plus-value". Dès qu’un joueur signe son contrat, on pense déjà à son départ. Dans douze mois, deux ans ou parfois trois. Mais toujours avec la même idée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité