Division 1A
L'Espagnol a quitté Genk pour rejoindre le club canadien de Toronto.

Le feuilleton Pozuelo a duré plusieurs semaines dans le Limbourg. Le capitaine du Racing Genk, qui voulait quitter la Belgique et rejoindre le club canadien de Toronto, a finalement gagné son bras de fer et a rejoint l'Amérique du Nord à la fin de la phase classique de notre D1 belge.



Pour la première fois depuis son départ, l'Espagnol s'est confié à un journal, Het Belang van Limburg en l'occurence. Lui qui avait la possibilité de rejoindre le club saoudien d'Al-Ahli et y toucher un salaire en or a décidé de refuser cette offre mirobolante. "Simplement pour ma femme et mes enfants", explique le joueur de 27 ans. "On sait que ce n'est pas un pays facile pour les femmes là-bas."

C'est donc Toronto qui a réussi à transférer un des joueurs les plus talentueux de notre championnat. "J'ai joué à Genk pendant 3,5 ans", avance Pozuelo. "C'était assez, je devais changer. Les autres équipes mettaient toujours un joueur sur moi, cela ne pouvait pas continuer."



Dans Het Belang van Limburg, Alejandro Pozuelo explique ne plus vouloir parler de son ancien club. "Je ne veux plus trop parler de Genk", avance l'Espagnol. "C'est le passé et Toronto est le présent. J'ai eu des moments très difficiles. Pour ma famille et mon manager, ce n'était pas simple non plus."

Du côté de Genk, une partie des supporters n'a pas apprécié le départ de leur maître à jouer. Ils l'ont fait comprendre lors de la rencontre face à Saint-Trond, en pendant une poupée à l'effigie du joueur et en la faisant passer sous un train fabriqué.



"Je comprends qu'ils soient en colère contre moi", avoue Pozuelo. "Mais ils doivent comprendre que c'est du football. J'ai toujours tout donné pour Genk et je respecterai toujours le club et ses supporters. J'espère qu'ils seront champions."

Au sein de la conférence est, le nouveau club de l'Espagnol est classé quatrième après 3 rencontres. Alejandro Pozuelo rejoint Laurent Ciman à Toronto où il a reçu un accueil plus que chaleureux.