Suarez bientôt prêt, Cyriac pas encore

C. F.
Suarez bientôt prêt, Cyriac pas encore
©n.d.

Anderlecht s’est incliné (1-0) hier à Alost (D2) dans un match où l’on peut retirer pas mal d’enseignements

L’équipe alignée au coup d’envoi par Geert Emmerechts, T1 d’un jour hier à Alost, avait fière allure. Le caractère très offensif du onze était prometteur, mais il a déçu. La majorité des joueurs étaient à la recherche de leur meilleure forme et cela s’est remarqué face à l’actuel treizième de D2.

Si Wasilewski touchait la barre après une bonne tête suite à un coup de coin, le Sporting ne faisait que dominer stérilement l’Eendracht Alost devant 2.000 supporters. Un double une-deux de très grande classe entre Suarez et Vargas étaient pratiquement l’unique belle action à retenir.

L’attaquant argentin était d’ailleurs la plus grosse satisfaction anderlechtoise hier après midi. Sans réussir tous ses gestes, il a montré qu’il n’avait rien perdu de ses qualités. En une mi-temps, il a montré qu’il pourrait bientôt aider l’équipe première dans les playoffs.

Cyriac a, lui, vécu quarante-cinq minutes bien plus compliquées. Posté en pointe, l’Ivoirien a touché très peu de ballons. À sa décharge, c’est lui qui revient de plus loin. Il faudra encore être patient avec lui.

De son côté, Vanden Borre a tenu une heure en confirmant ce qu’il avait montré lundi avec les Espoirs. Il est sur la bonne voie, mais il serait intéressant de le voir face à une meilleure opposition.

Rayon satisfactions, on retiendra les noms de Daf, le médian sénégalais qui a clairement un gros potentiel, et Acheampong. L’attaquant a enflammé le stade par quelques accélérations fulgurantes sur le flanc droit en seconde période.

Vargas n’a, par contre, pas brillé. Si sa technique est un régal pour l’œil, elle a rarement été utilisée à bon escient. La prestation de Mbemba était également décevante. Le défenseur congolais était d’ailleurs à la base du but alostois avec une mauvaise relance en direction d’Heylen. L’attaquant Martin en profitait pour crucifier Kaminski à l’heure de jeu.

Kaminski; Vanden Borre (62e Diarra), Wasilewski (46e Mbemba), Heylen (76e De Wilde), Lukaku; Armenteros, Daf (76e Jaadi), Vargas, Canesin, Suarez (46e Dendoncker); Cyriac (46e Acheampong).

63e Martin (1-0).



© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be