Biglia: "J'étais au bord de la dépression"

Biglia: "J'étais au bord de la dépression"
©Photonews

L'Argentin revient sur l'épisode des migraines et de son transfert avorté

ANDERLECHT En plein mercato hivernal, beaucoup n'ont pas crus à l'absence pour raisons médicales de Lucas Biglia lors du stage en Turquie.

Pour beaucoup, ses migraines n'étaient qu'une excuse pour forcer un transfert. Ce vendredi, l'Argentin revient sur cet épisode dans plusieurs médias du pays (het Laatste Nieuws, l'Avenir et le Soir).

Le médian anderlechtois réaffirme qu'il était bel et bien souffrant et qu'il n'a jamais menti dans cette affaire. "Je n'ai pas quitté mon lit pendant 10 jours, précise-t-il. C'était tellement douloureux que je me tapais la tête sur le mur (...) je dois encore prendre des médicaments contre la migraine."

"Je supportais plus la situation"

Lucas Biglia veut à tout prix participer à la prochaine Coupe du Monde avec son pays. "En voyant le temps passer et en contatant que rien ne bougeait, je n'ai plus supporté la situation. La pression a fini par me ronger et me casser. J'ai oublié qu'il y avait une vie à côté du foot. J'étais au bord de la dépression."


© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be