van den Brom: "Tout le monde est en crise sauf Genk"

John van den Brom évacue la pression et devrait à nouveau faire confiance aux vieux.

Christophe Franken
van den Brom: "Tout le monde est en crise sauf Genk"
©Photonews

De la stabilité. Voilà ce que John van den Brom recherche en ce moment. D’abord pour son équipe et, a fortiori, pour lui. Les critiques sur le jeu proposé par les Anderlechtois à Ostende mercredi, il les balaie d’un revers de la main. "Je trouve cela incompréhensible de devoir justifier après avoir remporté un match 0-3."

L’entraîneur admet tout de même que son Sporting est loin de faire frissonner de plaisir ses supporters en ce moment. "Ce n’est pas compliqué de dire que notre jeu pourrait être meilleur mais le plus important est de gagner vu notre situation. La victoire est la base pour remonter la pente. On pourra ensuite penser au côté spectaculaire de la chose."

Pour repartir du bon pied après avoir frôlé le licenciement, John van den Brom adopte une ligne de conduite claire : bâtir une équipe solide en partant de derrière. "Je pars de la défense et j’en étais très content à Ostende, hormis sur une phase où le piège du hors-jeu n’a pas été bien tendu. De là, je pourrai construire le reste de l’équipe petit à petit."

Le quatuor Vanden Borre, Kouyaté, Mbemba, Deschacht sera donc à nouveau de la partie ce soir en ouverture de la quatorzième journée contre Louvain. Le reste du onze ne devrait pas beaucoup changer non plus. "Les jeunes Bruno, Praet et Tielemans sont toujours très importants pour nous et ils joueront peut-être ce samedi", dit VdB avant de préciser qu’il cherche avant tout de "la stabilité"

Demy De Zeeuw, à nouveau décevant à Ostende, devrait donc rester dans l’équipe. "Il était frais à l’entraînement jeudi. Même s’il a manqué de temps de jeu ces dernières semaines, je ne me fais aucun souci sur ses capacités physiques à enchaîner les efforts. Même à dix en fin de rencontre mercredi, il continuait à courir."

De Zeeuw et ses dix équipiers auront donc pour mission ce soir de mettre fin à une série noire d’un mois sans victoire au Parc Astrid (le dernier succès à domicile remonte au 29 septembre contre le Lierse). Ce sera face à une autre équipe dans le doute : Louvain (qui reste sur un 5/18).

"Quand on regarde bien, tout le monde est en crise sauf Genk", rigole John van den Brom.

Il est vrai que les points perdus par le Club Brugeois et le Standard jeudi soir ont rendu un peu le sourire du côté d’Anderlecht…



Suivez Anderlecht-OHL en direct commenté dès 17h45 !


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be