Vanden Borre, de n°3 à indispensable

Il est un cadeau pour van den Brom, qui n’avait jamais compté sur lui

Taildeman Yves
Vanden Borre, de n°3 à indispensable
©Photonews

Quand on le voit jouer comme contre OHL, on se demande comment Anthony Vanden Borre a pu jeter deux ans de sa carrière à la poubelle. Il était un aussi grand talent que Kompany à 16 ans, mais il a foiré. Après 271 jours à Anderlecht, il a refait surface. Il faut dire les choses comme elles sont : John van den Brom ne croyait pas en lui. Un joueur dont on dit haut et fort qu’il est son n° 3 dans la hiérarchie a toutes les raisons de se chercher un nouveau club. Vanden Borre s’est tu. Et il a saisi sa chance. Aujourd’hui, van den Brom le trouve indispensable.

Un des grands atouts de Vanden Borre, c’est sa popularité auprès des fans. Ils n’oublient pas les vrais produits du club, qui ont écrit l’histoire du RSCA. Si Anthony ne connaît pas trop de courts-circuits - sa carte rouge de samedi était due à un excès d’enthousiasme - il peut être un cadeau pour van den Brom. Et il permettrait à Guillaume Gillet de jouer où il est le plus utile : dans l’entrejeu…

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be