Kljestan: "Je suis le Pippo Inzaghi mauve"

Sacha Kljestan ne marque quasi que des buts décisifs "mais assez laids", avoue-t-il

Christophe Franken (avec Claude Henrot)
Kljestan: "Je suis le Pippo Inzaghi mauve"
©BELGA

S’il s’est fait remarquer par un superbe assist à Demy De Zeeuw mardi au Parc des Princes, Sacha Kljestan est, avant tout, le meilleur buteur actuel d’Anderlecht. Il a inscrit sept buts, tous en Pro League.

Un très joli total pour le milieu de terrain mais cela devient encore plus remarquable quand on regarde ces buts d’encore plus près. Sur ses sept réalisations, l’Américain a été décisif à cinq reprises (et dix fois sur seize buts depuis son arrivée en Belgique). Décisif dans le sens où il a marqué le but d’ouverture, pas le 5-0 pour régaler le public.

"Il n’y a pas de formule magique", réagit modestement Kljestan. "J’essaie juste d’être à la meilleure position pour marquer, comme je le fais pour récupérer le ballon. Avec l’expérience, je commence à avoir un certain flair pour inscrire des buts."

Un flair qui lui vaut désormais un surnom dans le vestiaire du Sporting : Pippo Inzaghi. "C’est Aleksandar Mitrovic qui a commencé à me surnommer ainsi", sourit-il. "Il dit que je ne marque que des buts horribles, comme l’ancien attaquant italien. Mais je m’en fous, un but est un but. Qu’il soit magnifique ou très laid, il a la même valeur sur le marquoir. Moi, je suis heureux de secouer les filets, la manière importe peu. Ces buts très laids, je les ratais quand j’étais plus jeune."

Buteur lors des trois dernières journées, Sacha Kljestan tentera de réussir la passe de quatre dimanche à la Cristal Arena de Genk. "Mais je ne me prends pas la tête non plus", prévient-il. "Si ça se trouve, je ne vais plus marquer pendant cinq ou même dix matches maintenant. Il y a une part de réussite aussi là-dedans. C’est ainsi le football."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be