Belhocine avant le topper: "Si on essaie de bétonner à Bruges, ça finira par craquer"

Karim Belhocine et les Anderlechtois iront au Jan Breydelstadion dimanche avec l’espoir de montrer de belles choses et de gâcher les derniers rêves de titre blauw en zwart.

Belhocine avant le topper: "Si on essaie de bétonner à Bruges, ça finira par craquer"
©BELGA

Karim Belhocine et les Anderlechtois iront au Jan Breydelstadion dimanche avec l’espoir de montrer de belles choses et de gâcher les derniers rêves de titre blauw en zwart.

La saison d’Anderlecht pourrait être officiellement terminée dans quelques jours. Une défaite à Bruges dimanche puis un succès de Gand en Coupe mercredi et il n’y aurait plus aucun espoir d’être européen. "C’est clair que ce match est important si on veut encore être européen. Même si le club pense déjà logiquement à la reconstruction de la saison prochaine, on ne veut pas lâcher et montrer de belles choses dans cette fin de playoffs", explique Karim Belhocine.
En empêchant Bruges de gagner, Anderlecht mettrait aussi quasiment fin aux espoirs de titre du rival. "Les joueurs en sont conscients mais ce n’est quand même pas notre motivation principale. On veut se battre ensemble pour réussir quelque chose."

Pas mal de supporters mauves redoutent une raclée dans le dernier Topper de la saison, vu la force de Bruges chez lui et la faiblesse générale du Sporting. "C’est dur pour tout le monde là-bas. On devra être organisé mais il ne faut pas faire que bétonner derrière. Ça finirait par craquer. On doit aussi aller à Bruges avec la volonté de développer notre jeu." 

Pour ce match, Kara est de retour de suspension. Gerkens et Lawrence sont incertains mais ont de bonnes chances d’être prêts.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be