Rémunération des agents de joueurs: Marc Coucke place Anderlecht en première position

Un des chevaux de bataille de Marc Coucke est de limiter les commissions aux agents.

Rémunération des agents de joueurs: Marc Coucke place Anderlecht en première position
©BELGA

Un des chevaux de bataille de Marc Coucke est de limiter les commissions aux agents.

Mais que révèlent des chiffres officiels de l’Union belge ? Que Coucke a versé 7 millions à des agents lors de la saison 2017-2018 à Ostende, et 13 millions l’année suivante à Anderlecht. Cela fait un total de 20 millions!

Lors des quatre dernières saisons, Anderlecht a - de loin - été le club le plus intéressant pour les agents de joueurs qui y ont empoché pas moins de 39 millions. Genk et le Standard suivent avec 16 millions, tandis que Bruges affiche 15,2 millions de commissions. Eupen (2,8 millions), Charleroi (2,7 millions), Mouscron (1,4 million), l’Union (500 000 euros) et Tubize (200 000 euros) peuvent s’estimer heureux d’être en bas du classement.

Coucke n’a pas voulu commenter ses énormes dépenses aux agents. Mais elles s’expliquent en partie par les accords conclus par Herman Van Holsbeeck, que Coucke a dû respecter. Les commissions liées aux transferts de Tielemans et Dendoncker, par exemple, n’avaient pas encore été entièrement versées. À Ostende, Didier Frenay avait obtenu un énorme pourcentage pour le transfert de Dimata à Wolfsbourg.

Entre-temps, Coucke a fixé la barre des commissions à maximum 10 % du salaire brut du joueur. Mais dans le cas de Trebel, qui gagne 3 millions sans les primes, il s’agit d’une somme importante. Pour rappel : le contrat de Trebel a entre autres été négocié par Mogi Bayat.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be