Kompany et Losada voulaient jouer la rencontre entre le Beerschot et le RSCA malgré le Covid: "La compétition doit aller à son terme"

Vincent Kompany et Hernan Losada veulent proposer du foot malgré le Covid.

Kompany et Losada voulaient jouer la rencontre entre le Beerschot et le RSCA malgré le Covid: "La compétition doit aller à son terme"
©BELGA

"Notre préparation ?" Hernan Losada se marre lors de cette question. Tout simplement car elle a été nulle, inexistante. "Nous avons travaillé avec quelques joueurs. Les autres étaient chez eux avec un programme individuel. Certains ont été testés samedi et n’ont pas mis un pied sur le terrain avant le match."

Dario Van den Buijs plaisantait en précisant qu’il avait pu s’entraîner "douze minutes avec le groupe la veille du match".

Le protocole Covid est ainsi fait. Le but est de pouvoir jouer un maximum de rencontres. Même si un entraîneur doit se passer de quelques joueurs ou évoluer avec des joueurs hors d’état de forme. "Être négatif au test Covid ne veut pas dire être en état de jouer", a tenu à préciser Losada.

Vincent Kompany a directement sauté sur l’occasion pour souligner l’abnégation du Beerschot. "Vu les circonstances, je tiens à féliciter le Beerschot d’avoir joué ce match. Les joueurs ont montré un visage compétitif et se sont battus."

Le coach d’Anderlecht a pris ce bon état d’esprit pour voir à plus long terme. "Mon avis général est qu’on doit continuer à jouer. Peu importent les circonstances. On doit tout faire pour aller jusqu’au bout de la compétition. Il n’y a rien de pire que de couronner un gagnant sans aller au bout. Je ne dis pas cela pour nous mais pour l’intérêt général, pour l’économie des clubs et la santé mentale des joueurs. On va apprendre à vivre avec cette fatalité."

Losada se demande, lui, comment il va gérer le mois à venir. "Nous jouons tous les trois jours. J’aurais aimé une autre solution, comme faire une saison sans playoffs pour qu’on puisse étaler les rencontres à rejouer. Mais je rejoins Vincent. Nous devons aller au bout de la compétition."

"On aurait dû mener 5-0"

Les Anderlechtois savent qu’ils ont à nouveau joué avec leur bonheur.

Les Anderlechtois avaient un large sourire. Pourtant, ils ont joué avec leur bonheur en ratant tellement d’occasions contre un Beerschot très affaibli.

Nmecha : "On aurait dû mener 5-0 à la mi-temps. Mon penalty ? C’est une histoire de confiance. Je savais que cette fois, je ne devais pas tenter de panenka. Dommage que Percy n’ait pas marqué sur mes passes. S’il nous quitte, il me manquera !"

Mukairu : "Je n’ai jamais été aussi fatigué que ce soir, même si j’étais aussi crevé après mon premier match contre l’Antwerp. On a joué avec beaucoup d’intensité."

Miazga : "Moi aussi, j’aurais dû marquer, sur ce corner. Mais le plus important est d’avoir gagné. On a très bien préparé ce match. Je ne savais même pas que le Beerschot avait eu une préparation si difficile."

Delcroix : "On a très bien joué en bloc. Dès la première minute, on a joué avec un pressing haut et avec beaucoup d’intensité."

Et quid des vacances de Murillo ? Miazga : "Il les mérite, vu qu’il n’a pas vu sa famille depuis un an."

Et Mukairu de conclure : "Bien sûr qu’on veut voir notre famille, mais Anderlecht est aussi notre famille…"

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be