En les battant 0-2, l’Ajax a zoomé sur les défauts des Mauves

Après quatre nuls sur quatre rencontres, Anderlecht a bouclé sa préparation par une première défaite vendredi soir contre un Ajax moins avancé dans sa reprise mais déjà très solide.

En les battant 0-2, l’Ajax a zoomé sur les défauts des Mauves
©BELGA
Avec des joueurs de talent comme Haller, Kudus et Tadic, les défauts actuels du Sporting ont été mis sous la loupe. Un gros zoom qui a parfois fait mal aux yeux. D’autant que Vincent Kompany alignait un onze rajeuni, dont six garçons formés à Neerpede.
 
Il ne faut donc pas dramatiser à l’excès ce revers indiscutable. L’Ajax est trop fort pour cet Anderlecht et Anderlecht a encore des choses à régler, à une grosse semaine de la reprise de la compétition contre l’Union. Felice Mazzù était d’ailleurs l’un des 6000 spectateurs présents, pour le grand retour du public au Parc Astrid. Il n’a pas fait autant de bruit que les supporters, bien en voix, mais il a pu noter plusieurs éléments intéressants en vue du derby.
 
L’absence d’un vrai neuf au Sporting s’est encore plus remarquée que dans les matchs précédents. Parce que l’opposition était plus costaude mais surtout parce que Kompany alignait un duo Amuzu-Verschaeren qui n’a quasiment pas réussi à exister. Même s’il était moins tranchant que contre l’AZ, Amuzu fut le seul à obtenir des situations dangereuses. Par un une-deux provoqué au quart d’heure mais qu’il n’a pas pu conclure (15e) et par un duel perdu face au gardien après une bonne ouverture d’Ashimeru où il n’y avait pas hors-jeu contrairement à l’annonce de l’arbitre (49e).
 
A l’heure de jeu, Refaelov et
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

2 / 10

Tous les scores de la Jupiler Pro League en live