Vincent Kompany à coeur ouvert avant Courtrai: "Je ne suis pas coach d’Anderlecht pour mes beaux yeux"

Les choses sérieuses reprennent à Anderlecht, où la défaite à l’Antwerp a laissé des traces. Vincent Kompany a parlé à coeur ouvert à son point de presse avant le match contre Courtrai.

Vincent Kompany à coeur ouvert avant Courtrai: "Je ne suis pas coach d’Anderlecht pour mes beaux yeux"
©Belga

"J’espère que mes joueurs seront aussi motivés que moi, vu ce dernier match", dit Kompany.

En tout cas, il ne va pas changer son système de jeu. "Sauf à l’Antwerp, notre jeu a souvent été bon. Je ne vais donc pas tout remettre en question. Je pourrais changer quelques accents. Bien sûr que les joueurs peuvent venir me trouver. Je suis un coach très ouvert. J’attache beaucoup d’importance aux détails. Donc, il est important qu’il y ait une bonne communication."

Vu le pauvre bilan (une victoire en sept matchs de championnat), la tension monte à Anderlecht. Kompany : "Je ne me ressens pas la pression du monde extérieur, je me mets la pression moi-même. Je sais que les résultats ne sont pas là. Pourtant, on a une meilleure équipe que la saison passée. J’y travaille. Mais au sein du club, je ne ressens pas de nervosité. La direction ? On n’est pas là pour s’envoyer des reproches. C’est un travail d’équipe à 100 % . Si je suis coach d’Anderlecht, ce n’est pas pour mes beaux yeux ou pour mon nom."

Kompany a conclu son discours avec une déclaration qui le caractérise. "Quand je suis devenu T1, vous m’avez demandé si je ne deviendrais jamais un coach aigri comme mes prédécesseurs. Je peux vous assurer que ce ne sera jamais le cas. Jamais, je ne serai sombre. De toute façon, je ne peux pas me le permettre vis-à-vis de tous les jeunes dans mon groupe."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be