L'ancien coureur pro Kenny Dehaes a échangé le cyclisme pour le foot à Anderlecht

L’ancien coureur pro Kenny Dehaes ne masse plus les coureurs d’Alpecin-Fenix mais bien les joueurs du Sporting.

Janssen Louis
L'ancien coureur pro Kenny Dehaes a échangé le cyclisme pour le foot à Anderlecht
©Montage

Son premier match en tant que masseur des Mauves a été le clasico de la semaine dernière. Dès ses débuts, Kenny Dehaes a reçu Colin Coosemans et Joshua Zirkzee sur sa table. Celui qui a obtenu 14 victoires dans le peloton pro et porté les couleurs de Silence-Lotto ou encore de Wanty-Groupe Gobert a troqué le microcosme du cyclisme pour rejoindre celui du ballon rond.

Actif en tant que soigneur chez Alpecin-Fenix lors des deux dernières années, Dehaes a rejoint la structure du Sporting cet hiver. Son précédent rôle, lors duquel il a notamment soigné Mathieu van der Poel, Jasper Philipsen ou encore Tim Merlier, le contraignait à de nombreux jours loin de la maison et de sa famille. "L'an dernier, j'ai fait deux grands tours et je n'ai pas dormi à la maison pendant plus de 200 jours au total", a-t-il révélé au Nieuwsblad.

Par chance, à l'automne dernier, il est tombé sur une offre d'emploi du RSCA qui lui permet de combiner plus facilement son travail et son rôle de père. Après avoir demandé quelques conseils à Franky De Buyst, qui est lui aussi masseur à Anderlecht et le père du coureur Jasper (un de ses anciens coéquipiers), Dehaes a été convaincu. Son rôle est désormais d'assister les quatre kinés du RSCA, que ce soit avant ou après les rencontres. "Les massages dans le football sont plus courts, mais plus intenses", a-t-il détaillé. "Les joueurs ont plus de puissance. Ils font tous leurs efforts à bloc tandis que les coureurs ne vont à fond que lors de la dernière des cinq heures de courses."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be