Anderlecht déçu par Murillo: "Parfois, le courant se coupe dans son cerveau"

Hendrik Van Crombrugge n’était pas content de l’exclusion de son équipier : "Il laisse tomber l’équipe."

Anderlecht déçu par Murillo: "Parfois, le courant se coupe dans son cerveau"
©BELGA

Je ne peux pas laisser passer ça. Je ne l'accepte pas. Nous sommes un groupe, nous avons connu de moins bons moments. Il ne faut pas me demander quelle sera la sanction. Mais il y en aura une."

Vincent Kompany a haussé le ton lorsqu’il a abordé l’exclusion d’Amir Murillo après le match face à l’Union. Le Panaméen a commis une faute volontaire et totalement inutile, vu le moment et la situation.

Le discours du coach s'est répété dans la bouche du capitaine d'Anderlecht. "Il abandonne l'équipe. Et ce n'est pas la première fois que cela arrive", dit Hendrik Van Crombrugge.

Le portier tentait de donner une explication quant au comportement de son défenseur. "Il a un certain tempérament. Et parfois, le courant se coupe dans son cerveau et quelque chose se passe."

Il ne voulait toutefois pas le pointer du doigt ou comme "responsable du résultat". Vu la réaction de Wesley Hoedt lors de son exclusion, Murillo prendra un savon de certains équipiers et de son coach.

Dans le vestiaire, par contre, il n'a rien dit et n'a pas été pris à parti. "Parfois, un regard vaut mieux que des mots. Dans cette situation, il n'y a pas besoin de lui parler. Il se rend très bien compte de ce qu'il a fait. Il est en tort. Complètement. Il n'a pas d'excuse."

Van Crombrugge préférait mettre l'accent sur l'ensemble du collectif anderlechtois. "On est trop nonchalants sur le premier but. Et être menés 0-1 par la meilleure équipe de contre, ce n'est jamais une bonne situation. Et nous offrons trop facilement le 0-2. Nous avons encaissé neuf buts contre l'Union en quatre matchs et eux seulement deux. Cela nous rend la tâche difficile."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be