Vincent Kompany mystérieux au sujet de son avenir: "Je vais parler avec la direction et on trouvera la réponse"

Vincent Kompany a entretenu le mystère autour de son avenir, même si la descente de Burnley change une partie de la donne.

Vincent Kompany mystérieux au sujet de son avenir: "Je vais parler avec la direction et on trouvera la réponse"
©BELGA

Pas de conférence de presse vendredi avant le match parce qu'il n'y avait plus d'enjeu. Pas de conférence de presse dimanche après le match parce qu'il fallait laisser les Brugeois faire la fête. Vincent Kompany aurait pu passer entre les gouttes tout le week-end s'il n'y avait pas eu le passage obligé devant les caméras d'Eleven. Et forcément la question de son avenir est arrivée. "J'ai encore deux ans de contrat, jusqu'à preuve du contraire", s'est-il d'abord contenté de répondre avant d'étayer, mais sans lever le mystère. "Comme chaque année, il y aura une discussion avec la direction après la saison. Pour parler des objectifs et des perspectives. C'est difficile de vous répondre sur mon avenir car l'employeur a le dernier mot. Vous me posez la question à moi mais c'est ensemble qu'on trouvera la réponse."

L'année passée à la même époque, il n'y avait eu aucune hésitation. Le ton est très différent cette fois. En faisant le bilan de la saison au micro d'Eleven, il a même utilisé le passé, ce qui donnait une impression d'adieu. "J'ai pris beaucoup de plaisir à entraîner cette équipe", a-t-il dit avant de s'en rendre compte et d'ajouter qu'il avait "hâte de voir la progression de l'équipe". De près comme T1 ou de loin comme supporter ?

Vincent Kompany mystérieux au sujet de son avenir: "Je vais parler avec la direction et on trouvera la réponse"
©BELGA

À 18 h 54, au beau milieu de la première période du Topper, on a quand même eu un nouvel élément : Burnley descend en D2 anglaise, perdant subitement pas mal d’arguments pour convaincre Kompany de reprendre l’équipe. Une autre équipe tentera-t-elle de racheter les deux années de contrat du coach anderlechtois cet été ?

La balle est donc avant tout dans le camp de la direction mauve. Le président Vandenhaute et le CEO Verbeke oseraient-ils limoger un coach toujours populaire dans les tribunes qui sort d’une saison où il a rempli l’objectif théorique (faire mieux que l’an dernier) ? Sans même parler du budget que cela représenterait alors que le RSCA va à nouveau devoir reconstruire une bonne partie de son équipe lors du mercato. Quatre semaines avant la reprise des entraînements à Neerpede, le mystère Kompany n’est pas encore résolu.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be