Anderlecht: Trebel pousse Cullen à Burnley

Anderlecht bat trop facilement Roda, Ishaq est la belle surprise du jour.

Anderlecht: Trebel pousse Cullen à Burnley
©BELGA

6-0. La large victoire d’Anderlecht contre Roda JC a fait du bien au moral des troupes et des supporters, mais doit être placée dans son juste contexte. Roda est une jeune équipe de D2 néerlandaise qui est encore en pleine reconstruction.

Les deux prochains adversaires - Nordsjaelland et Helmond Sport - ne sont pas des adversaires redoutables non plus. Nordsjaelland a terminé 9e sur 12 en D1 danoise, Helmond Sport dernier en D2 néerlandaise. Le premier vrai test sera le match de gala contre Lyon, le 16 juillet, une semaine avant le début du championnat.

Sans 8 jeunes

Comme attendu, Felice Mazzù a titularisé une équipe plus compétitive que la semaine passée contre Saint-Trond (0-1). Huit jeunes n’ont pas reçu de temps de jeu : Sadiki, Agyei, Lapage, Stassin, Masscho, Engwanda, Leoni et Michiez. Bouchouari et Colassin ont pu monter au jeu. Antoine - à nouveau comme "9"- a marqué deux buts, dont un penalty.

La défense à trois semble connue. Même si Sardella a joué la première mi-temps comme élément droit du trio arrière - il a été bon -, Debast aura sans doute la priorité. Les deux autres - Hoedt et Delcroix - sont des certitudes. À ce poste, la direction estime avoir assez d’alternatives. Outre Sardella, il y a Sadiki, Lissens et éventuellement Kana. Mais il ne faut quand même pas que trop de pépins surviennent dans le courant de la saison.

Bouchons au milieu

Dans l’entrejeu, on se croirait sur l’autoroute du Soleil en ce début de grandes vacances : c’est l’embouteillage total. Les candidats s’appellent Ait El Hadj, Verschaeren, Ashimeru, Arnstad, Kana, Cullen, Olsson et… Adrien Trebel.

Samedi, le triangle était constitué de Verschaeren (auteur d’un triplé), d’Aït El Hadj et de Trebel. Le Français venait à peine de reprendre les entraînements collectifs avec Anderecht et a aussitôt pu jouer 45 minutes. Cela montre combien Felice Mazzù comptait le voir à l’œuvre. Il n’a pas démérité. Dans son style particulier, il a récupéré beaucoup de ballons et a joué de façon verticale quand il le pouvait.

Cullen et Olsson n’ont reçu qu’une petite demi-heure. Olsson aura du mal à s’imposer, Cullen est sur le départ. Selon une bonne source anglaise, Burnley compte faire une offre de 2 millions. Vu qu’il n’a plus qu’un an de contrat, le Sporting n’hésitera pas à le laisser rejoindre Vincent Kompany.

Nilson pas encore prêt

La belle surprise contre Roda venait du Nigérian Ishaq. Évoluant comme latéral droit dans l’entrejeu à cinq, il a montré de belles choses. Sa bonne technique a servi lors de ses combinaisons avec Verschaeren, sa vitesse lui a permis de rattraper un adversaire qui s’était échappé, son corps musclé est un atout dans les duels. Par contre, il n’est pas grand (1m76) et il a dû être guidé par Mazzù, Van Crombrugge et Trebel au niveau de son positionnement. Tant que Murillo n’est pas parti, la concurrence entre les deux s’annonce solide.

Angulo Nilson, le nouvel attaquant équatorien de 19 ans, n’a pas tapé dans l’œil lors de sa montée au jeu de 16 minutes en tant que latéral gauche. En attendant l’arrivée de l’Italien Esposito, qui devrait enfin être officielle un de ces jours, Colassin semble être le premier remplaçant pour Raman. Vu que Stroeykens n’est pas encore fit, Mazzù n’a pas l’embarras du choix en attaque.

Après le match, Mazzù a discuté pendant quelques minutes entre quatre yeux avec le président Wouter Vandenhaute. Est-ce qu’il aurait évoqué la pénurie d’effectifs en défense et en attaque, malgré le 6-0 ?

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be