Avec Felice Mazzù, Sardella aura sa deuxième chance

Avec Mazzù et dans un nouveau système, le jeune défenseur central se sent plus à l’aise.

Avec Felice Mazzù, Sardella aura sa deuxième chance
©BELGA

Anderlecht n’a plus besoin de renfort en défense centrale. Une arrivée n’est pas exclue en cas de belle opportunité mais elle n’est en aucun cas une obligation. Le RSCA considère Killian Sardella comme l’une des pièces de son arrière-garde pour la saison à venir.

Il n’est d’ailleurs actuellement plus question d’un départ. Le joueur rêve de faire son trou dans son club formateur et Anderlecht le voit du même œil.

Se soigner et se relancer

Le jeune Molenbeekois a terminé la saison à l’infirmerie. Relégué au second plan par Vincent Kompany, il a profité de la fin des playoffs pour soigner un syndrome des loges (une blessure récurrente au niveau des mollets).

Il s’en est parfaitement remis et a pu reprendre le travail dès le début de saison. Il a laissé une bonne impression lors des premiers entraînements. Face à Roda JC ce week-end, il a fait preuve de beaucoup de maîtrise.

Bien dans sa tête

La raison de son bon début de présaison est à trouver dans sa tête. Sardella n’a que 20 ans et a pourtant déjà vécu plusieurs vies à Anderlecht. Kompany l’a d’abord longtemps utilisé pour pallier l’absence de défenseurs latéraux.

S’en est suivie une longue et lente descente aux enfers. Il a perdu sa place de titulaire et a longtemps dû aller s’asseoir en tribune la saison dernière. Il a parfois reçu sa chance mais sans jamais la saisir. Chaque match faisait office d’examen. S’il ne jouait pas bien, il sortait de l’équipe.

Il ne sentait plus du tout la confiance de Kompany. Il aurait aimé que son coach le laisse filer en hiver afin qu’il ait plus de temps de jeu. Sardella a dû rester à Anderlecht, sans pouvoir obtenir plus qu’une titularisation et deux montées au jeu après la trêve hivernale.

L’arrivée de Felice Mazzù a redistribué les cartes. Le nouveau coach est réputé pour son approche humaine. Elle plaît visiblement au jeune défenseur.

Plus à l’aise à trois derrière

À l’instar de son système. Avec la défense à trois implantée depuis le changement d’entraîneur, Sardella se retrouve dans une position qui lui convient largement mieux. Avec une taille sous le 1,80 mètre, il manque de puissance pour jouer dans l’axe d’une défense à deux. Il semblait également se perdre dans son placement au back, poste qu’il a découvert au moment de ses débuts chez les pros.

Il a été testé au poste le plus à droite de la défense et s’y débrouille bien. Il peut utiliser sa vitesse pour compenser les montées du joueur de flanc. Il comprend comment fonctionne un latéral de par son expérience au poste.

Il faudra certainement une défection d’un des trois titulaires - Debast-Hoedt-Delcroix - pour qu’il puisse enchaîner les rencontres dans la peau d’un titulaire. Mais contrairement à la saison passée, il sera le premier à être appelé pour dépanner.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be