Noah Sadiki, époustouflant contre Seraing: “La taille ? Seule la détermination compte”

Noah Sadiki revient sur son début de saison canon avec les Mauves.

Noah Sadiki, époustouflant contre Seraing: “La taille ? Seule la détermination compte”
©PHOTONEWS

"Il faut toujours montrer qu’on peut te faire confiance et que tu es prêt à saisir les occasions."

C’est ainsi que Noah Sadiki (17 ans) a résumé sa première titularisation de la saison avec le Sporting.

Dégoûté de ne pas avoir pu jouer en Conference League pour cause de maladie - "nous sommes des humains après tout" - il s'est bien rattrapé face à Seraing. Dominant sur son flanc, il a donné son premier assist et n'a pas offert la moindre possibilité à son adversaire.

Malgré son mètre 77, il a secoué ses opposants directs qui lui prenaient dix bons centimètres sous la toise : trois duels aériens gagnés sur cinq. "La taille n'importe pas, ne vous inquiétez pas , rassure-t-il. Seule la détermination compte."

Un mot qui a jalonné la formation du gamin de Bruxelles. Chez les jeunes, il n’était pas aussi tape-à-l’œil que des Julien Duranville ou Rayane Bounida.

"Je prouve que, même si tu perces plus tard que d’autres, tu peux y arriver. Ce n’est pas une question d’être au top le plus tôt possible mais d’y arriver dans les meilleures conditions."

Les formateurs ont toujours cru en lui mais pas autant qu’en d’autres. La preuve : personne n’a jamais pu discerner avec exactitude le poste auquel il pourra atteindre son potentiel maximum.

En quatre matchs chez les A, il a déjà joué back droit et sur les deux ailes alors que Vincent Kompany et Craig Bellamy le voyaient devenir un vrai milieu axial et que d’autres l’imaginaient en défense centrale.

"Je considère d’ailleurs ne pas avoir de poste de prédilection. J’ai joué un peu partout chez les jeunes et c’est devenu une force. Je peux m’adapter à toutes les places, même comme gardien. Je pense toutefois que le coach Mazzù aimerait que je me fixe à un poste auquel je pourrais me développer."

Vu son match, il ne devrait pas trop souvent quitter la sélection de Mazzù. Son objectif, qu’il n’a pas souhaité révéler, est de jouer au moins une quinzaine de matchs sur l’exercice. Un total qu’il devrait atteindre sans trop forcer.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be