Mazzù a même appris aux gamins à frapper des pénos

L'avis de notre expert Yves Taildeman.

Mazzù a même appris aux gamins à frapper des pénos
©BELGA
Felice Mazzù a choisi de ne pas travailler les penalties au dernier entraînement. "Cela ferait croire qu'on ne sait pas gagner le match pendant le temps réglementaire", était son explication. "Tous mes joueurs savent frapper un penalty." Les tireurs n'étaient donc pas désignés à l'avance. À l'issue des 120 minutes, Mazzù a adressé la parole aux joueurs et a demandé qui était prêt à botter. Wesley Hoedt était le premier à prendre ses responsabilités. Il a montré pourquoi. Sa frappe était parfaite.

Les suivants à se porter candidats étaient trois jeunes – Sadiki, Ishaq et Stroeykens....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Tous les scores de la Jupiler Pro League en live

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...