Aimé Anthuenis, ancien entraîneur du RSCA: "Michel Verschueren était le ciment d'Anderlecht"

Aimé Anthuenis a été entraîneur du RSC Anderlecht de 1999 à 2002, vers la fin de la carrière de manager de Michel Verschueren, décédé mercredi.

Aimé Anthuenis, ancien entraîneur du RSCA: "Michel Verschueren était le ciment d'Anderlecht"
©BELGA

Anthuenis venait de devenir champion avec Genk, il a aussi remporté le titre avec les Mauve et Blanc les deux saisons suivantes. Puis l'alchimie entre les deux parties s'est évaporée et en 2002, Anthuenis est devenu le sélectionneur national des Diables Rouges. "Les gens m'ont souvent demandé comment c'était de travailler avec Michel Verschueren. Je peux seulement répondre qu'il a toujours été très correct", a déclaré Anthuenis à Belga. "Il n'interférait pas non plus dans le domaine sportif mais il était certainement une sorte d'inspirateur d'Anderlecht. Avant ma période, il était déjà impliqué dans les événements sociaux, les loges et les VIP. Je l'ai vu comme un homme très inspirant, extrêmement actif avec des idées fortes. Mister Michel était aussi au courant de tout ce qui se passait à Anderlecht. Il était au courant de toutes les nouvelles, des joueurs jusqu'au sommet du conseil d'administration. Il était également très proche de Roger et Constant Vanden Stock. C'était un homme qui avait le cœur sur la main et qui était l'intermédiaire entre toutes les composantes du club."

Selon Anthuenis, Verschueren avait une vision particulière. "Il a commencé comme préparateur physique à l'Eendracht Alost et a continué à évoluer au fil des années jusqu'à rejoindre Anderlecht. Il est l'inspirateur de l'horeca dans le stade, le fameux restaurant Saint Guidon. Michel Verschueren était un manager qui gérait tout mais laissait travailler tout le monde. Il m'a permis de le faiure quand j'étais entraîneur d'Anderlecht. Il n'a pas interféré avec mes méthodes de travail mais a estimé qu'il fallait obtenir des résultats. Si le travail était bon, il vous soutenait pleinement. En fait, Michel Verschueren était le ciment d'Anderlecht", a résumé Anthuenis.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be