Felice Mazzù: "Pas d’accord avec les critiques sur Debast, je le vois aller au Qatar"

Le coach d’Anderlecht fait le point après la trêve internationale et avant d’affronter Charleroi.

Romain Van der Pluym
Felice Mazzù: "Pas d’accord avec les critiques sur Debast, je le vois aller au Qatar"
©BELGA

"Non, ce n'est pas un match spécial. Vu la situation, nous devons juste penser à prendre des points." Felice Mazzù doit penser au résultat et pas au contexte. Le coach ne cache pas son attachement à Charleroi, où il a pu se lancer en D1, mais ne fera pas de cadeau à son ancienne équipe dimanche à 13h30.

"Nous voulons d’ailleurs jouer un football plus agressif. Nous le travaillons à l’entraînement. Cela se traduit par plus de duels et peut-être moins de coups de sifflet de ma part (rires). Cela discute pas mal aux séances et ce n’est pas plus mal. Les fans ont raison de vouloir plus d’agressivité de notre part et nous ferons au mieux pour répondre à leurs demandes."

Le coach pourra compter sur la plupart de ses cadres. Seuls Marco Kana, soignant une petite inflammation, et Adrien Trebel, touché à l'épaule, ne sont pas disponibles. "Pour Francis Amuzu, je déciderai samedi. Il s'est partiellement entraîné avec le groupe." Il ne prendra aucun risque avec un joueur qu'il considère comme titulaire indiscutable.

Benito Raman fera son retour dans le groupe. Felice Mazzù récupère aussi tous ses internationaux. Pour beaucoup, la trêve internationale a fait du bien.

"Sebastiano Esposito a eu des minutes de jeu avec l’Italie et ça ne peut qu’être positif pour lui. Pareil pour Amadou Diawara. Il était blessé, mais a décidé de rejoindre son équipe nationale. Il était prêt physiquement et a démontré qu’il l’était également mentalement. C’était un risque calculé."

Zeno Debast est peut-être la plus belle surprise de ces derniers jours. Le défenseur central a été titularisé lors des deux matchs des Diables rouges.

"J’ai trouvé ses débuts très positifs. Il y a eu beaucoup d’analyses autour de ses matchs et je ne suis pas d’accord avec certaines critiques. Il a 18 ans et a joué deux matchs pleins avec beaucoup de culot. Il y a fait des erreurs et c’est normal. Elles font partie du processus. Nous sommes tous très fiers de lui. Je pense et j’espère qu’il continuera à être sélectionné avec les Diables rouges. Je le vois aller disputer la Coupe du monde au Qatar."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be