Le 17 décembre 2017. Anderlecht est vendu à Coucke, alors que le grand favori était Paul Gheysens. Un autre candidat était un groupe autour de Wouter Vandenhaute, l’actuel président.

Le 4 avril 2018. Herman Van Holsbeeck est viré comme un malpropre d’Anderlecht. Coucke prétend avoir découvert un tas de transactions bizarres dont il ignorait l’existence au moment d’acheter le club.

Le 5 mai 2018. Van Holsbeeck attaque Coucke en justice parce qu’il estime ne pas avoir reçu l’entièreté de sa prime de départ. Sa plainte a été introduite devant le Cepani, le Centre belge d’arbitrage et de médiation. La somme à laquelle il estime avoir droit suite à son C4 s’élève à environ 1,8 million d’euros.

Le 10 octobre 2018. L’affaire Footgate éclate. Van Holsbeeck est une des personnes entendues par la police. Il est relaxé le soir, alors que Dejan Veljkovic, Mogi Bayat et Ivan Leko restent emprisonnés.

Le 24 avril 2019. Une perquisition a lieu au centre d’entraînement à Neerpede et à l’Union belge de football dans le cadre du transfert de Mitrovic. C’est là que les enquêteurs découvrent des éléments compromettants concernant la vente du club.

Le 25 juin 2019. Van Holsbeeck est une nouvelle fois entendu par la justice, cette fois pendant huit heures. Il doit se défendre par rapport aux accusations de Veljkovic, repenti dans l’opération Mains propres, qui prétend que Van Holsbeeck a pris 50 000 euros sur le transfert de Jovanovic à Anderlecht. Van Holsbeeck nie.

Le 10 septembre 2019. Christophe Henrotay est privé de sa liberté à Monaco dans le cadre du Footgate, où le juge belge Claise avait fait le déplacement. Il reste une dizaine de jours en prison et sera libéré après le versement d’une caution de 250 000 euros.

Le 12 septembre 2019. Van Holsbeeck est inculpé dans le dossier des transferts de Mitrovic et Mbemba (tous les deux à Newcastle) et de Tielemans (à Monaco), qu’il a réalisés avec Christophe Henrotay. Van Holsbeeck passe une nuit en cellule.

Le 25 mars 2020. Des perquisitions sont menées chez les avocats d’Anderlecht, Clifford Chance et Luc Deleu.

Le 22 septembre 2021. Toute l’ancienne direction d’Anderlecht est inculpée, tout comme Christophe Henrotay et les avocats.