Anderlecht Des menaces lui avaient été adressées via les réseaux sociaux.

La visite de Marc Coucke à Ostende s’est passée sans problèmes. Hormis le tifo ‘Je wa$ nooit één van on$’ (‘Tu n’as jamais été un des nôtres’), le président d’Anderlecht a connu une soirée calme dans son (ancien) stade.

Et pourtant, sur les réseaux sociaux, des menaces de tout genre lui avaient été adressées. D’où les mesures de sécurité prises par Ostende. Coucke a été déposé par son chauffeur devant l’entrée principale et n’a donc pas dû traverser le parking. De plus, à la table d’honneur, il était surveillé par un garde du corps et par deux policiers en civil. Coucke déplorait que ces mesures aient dû être prises, mais avait quand même le sourire pendant le match. Surtout quand Bolasie et Santini ont marqué les buts anderlechtois.