L'attaquant international serbe Aleksandar Mitrovic a signé, vendredi, un contrat de cinq ans avec Anderlecht, après avoir passé la visite médicale d'usage. Il ne rejoindra toutefois le Parc Astrid que fin août, selon l'accord conclu entre le Sporting et le Partizan Belgrade.

Mitrovic, 18 ans, va encore jouer avec le Partizan les deux matches de barrages de l'Europa League face au FC Thoune avant de venir à Anderlecht, où il portera le maillot floqué du numéro 45.

Le transfert a été conclu pour quelque 5 millions d'euros, ce qui fait de Mitrovic le joueur le plus cher de l'histoire du club champion de Belgique.

L'attaquant serbe est appelé à remplacer Dieumerci Mbokani, parti au Dynamo Kiev en juin dernier. Cela ne semble pas effrayer le nouveau centre-avant des Mauves, qui avait été sacré meilleur joueur de l'Euro U19, qu'il a remporté avec la Serbie au début du mois.

"Mbokani est un grand joueur, il le prouve encore avec son nouveau club. Lui succéder ne me pose pas de problème. Je suis prêt, je connais mes qualités, que je veux mettre au service de l'équipe", a déclaré Mitrovic vendredi.

"J'étais prêt à venir dès maintenant, mais l'accord entre Anderlecht et le Partizan prévoit que je n'arriverai que fin août, après avoir joué deux matches importants", a ajouté l'attaquant serbe, qui se dit prêt à tirer les penalties d'Anderlecht.

Van Holsbeeck: "Mitrovic, le joueur qu'il nous fallait"

"Même si nous avons marqué dix buts en trois matches depuis le début de saison, on voyait qu'il nous manquait un attaquant de ce type-là, un joueur grand, costaud, fort de la tête et qui sait garder le ballon. Tout le monde au club est convaincu des qualités du joueur. Nous ne sommes pas à 100 % mais à 200 % derrière lui", a dit le manager d'Anderlecht Herman Van Holsbeeck.

Attirer Mitrovic au Sporting n'a pas été chose aisée. D'ailleurs, s'il était présent vendredi à Neerpede pour passer les tests médicaux d'usage et signer son contrat, le jeune international serbe ne rejoindra les Mauves que fin août, après avoir disputé les deux matches de barrages de l'Europa League avec le Partizan Belgrade. Anderlecht a en outre dû débourser 5 millions d'euros, ce qui fait de Mitrovic le transfert le plus cher du club.

"Nous savions que le dossier serait difficile. Nous avions un budget que nous ne voulions pas dépasser, ce qui n'a pas simplifié les choses. Au début des négociations, on parlait de 8 ou 9 millions d'euros", selon Herman Van Holsbeeck.

"Nous avons vendu pas mal de joueurs. Depuis que nous disposons du centre de Neerpeede, nous donnons la chance aux jeunes et nous transférons un joueur s'il a le profil que nous n'avons pas en interne. C'est le cas de Mitrovic, c'est le type de joueur qu'il nous fallait", a ajouté le manager anderlechtois.