Plusieurs anciens dirigeants d’Anderlecht (l’ex-président Roger Vanden Stock, l’ex-manager Herman Van Holsbeeck et l’ex-CEO Jo Van Biesbroeck) ont été inculpés des charges de faux et usage de faux, escroquerie au préjudice de l’acheteur, à savoir Marc Coucke.

Il nous revient qu’Alexandre Van Damme, actuellement le 2e Belge le plus riche selon la liste "De Rijkste Belgen", a été entendu comme témoin dans cette affaire. Ce n’est pas surprenant, vu que Van Damme est l’homme qui a placé son bras droit Van Biesbroeck à la tête d’Anderlecht. Son audition ne signifie donc en aucun cas que la justice le soupçonne de quoi que ce soit dans cette affaire.

Van Damme était actionnaire d’Anderlecht et très influent sous le règne de Roger Vanden Stock. Depuis peu, il n’a plus d’actions au Sporting. Van Damme, qui vit à la fois en Suisse et à Bruxelles, a toujours attaché beaucoup d’importance à sa discrétion.

Tous les inculpés dans ce dossier pourraient être convoqués devant la chambre du conseil en vue d’un possible renvoi devant le tribunal correctionnel.