Anderlecht Difficile pour Vincent Kompany de tirer beaucoup de conclusions sur un si mauvais terrain, malgré Stijn Stijnen le jardinier.

Stijn Stijnen, entraîneur du Patro Maasmechelen, a bien tenté de limiter les dégâts en rebouchant lui-même les trous dans le terrain avant le coup d’envoi puis à la mi-temps, mais l’ancien gardien de Bruges, qui a pris au moins trente kilos, n’avait pas le pouvoir de transformer la pelouse trop sèche et bosselée en un billard digne d’accueillir Anderlecht et le Fortuna Düsseldorf.

Vincent Kompany , uniquement avec sa casquette d’entraîneur mercredi, aura dû en tenir compte au moment de faire l’évaluation de ses joueurs après la défaite (1-2) face à une équipe de Bundesliga qui a mis au fond ses deux seules occasions.

Outre Sandler (lire par ailleurs), les jeunes ont, par moments, montré de belles choses. Comme Ait El Hadj qui a marqué un joli but sur un assist de Nasri. En pointe tout le match, Adzic a fait voir des bribes de son talent avant la pause pour de ne plus recevoir aucun ballon ensuite.

Malgré sa passe décisive, Nasri n’est pas encore prêt physiquement à commencer un match. Kums n’a pas impressionné non plus, même s’il a fait son job à la récupération. En tribune le week-end passé face à Ostende, il ne jouera probablement pas non plus à Mouscron dimanche.

Anderlecht : Roef (46e Boeckx) ; Dewaele, Sardella (46e Bornauw), Sandler (46e Milic), Cobbaut (46e Saief) ; Kums (79e Dante), Nasri (46e Kayembe), Ait El Hadj ; Lutonda, Adzic, Saelemaekers.

Les buts : 22e Giesselmann (0-1), 24e Ait El Hadj (1-1), 78e Ofori (1-2).

Les Congolais du TP attendent toujours leur visa

Où sont Meschak Elia et Arsène Zola, les deux Congolais qui doivent faire un test à Anderlecht ? L’information avait été donnée le 3 juillet par leur club du TP Mazembe mais, un mois plus tard, ils ne sont toujours pas à Neerpede.

Le problème est administratif, nous dit-on. Les papiers des deux joueurs sont en ordre mais ils attendent toujours le feu vert des autorités belges pour obtenir leur visa dans l’espace Schengen.

Au club de Mazembe, on espère qu’Anderlecht va mettre un peu de pression pour accélérer une paperasse qui traîne encore plus pendant les congés estivaux. En attendant, ils s’entraînent au Congo.