Le score est forcé mais seuls comptent les chiffres. Vainqueur 0-3 du dernier match de la 4-ème journée dimanche à Waasland-Beveren, où les spectateurs auraient très bien pu arriver à la mi-temps (0-0), Anderlecht, 5-ème, totalise 9 points, et évite de laisser trop de champ au Standard (12).

L'équipe locale, invaincue, avait opté pour la prudence, utilisant parfois les grands moyens pour neutraliser Suarez, au tapis dès le coup d'envoi ou presque. Bruno eut également droit à un régime de faveur musclé lors des premiers échanges. L'auteur des faits, Sibum, échappa chaque fois au carton.

Cette tactique de l'intimidation, imitée par Bram Nuytinck aux dépens de Milos Maric qui sollicita Silvio Proto sur le coup-franc dont il bénéficia, n'explique pas forcément le peu de danger amené par les mauves dans le rectangle local. Les fans mauves scandèrent même le nom de Youri Tielemans.

L'avantage laissé par l'arbitre Johan Verbist à Acheampong, retenu par Karim Belhocine et qui échoua sur le gardien à la 41-ème, ne lui profita pas vraiment. Deux changements à la reprise côté anderlechtois où Demy de Zeeuw et Youri Tielemans doublaient Luka Milivojevic et Dennis Praet.

Tout se joua finalement dans le dernier quart d'heure où Anderlecht frappa une fois de plus que le facteur. D'abord à la 74-ème par Sacha Kljestan, précisément un compatriote de Jack Nicholson, qui fêtait son 100-ème match en D1.

Ensuite via Acheampong, sur un assist millimétré de... Proto (82-ème). Et enfin par son capitaine Guillaume Gillet, à la 90-ème (+2).


Voici quelques déclarations d'après-match:

Coosemans (Waasland): "Je pensais qu'on parviendrait à faire quelque chose de bien aujourd'hui mais finalement on subit une lourde défaite au marquoir. Anderlecht a beaucoup de vitesse. On ne pouvait pas laisser trop d'espace à Anderlecht et on n'a pas réussi à tenir durant la seconde mi-temps. On l'a payé cash."

Proto: "Le terrain était fort sec. On a fait une très mauvaise première mi-temps puis on s'est un peu rattrapé en seconde période. On doit maintenant oublier le premier match et continuer sur notre lancée avec le 9 sur 12."

Klejstan: "Une fois que l'on est parvenu à mettre ce premier but, tout était plus simple. On s'est libéré et ça s'est vu dans notre jeu. La première mi-temps était très difficile mais Van den Brom a su trouver les mots juste à la mi-temps pour nous rebooster et nous donner les moyens de gagner aujourd'hui."

Van den Brom: "Je reconnais que les chiffres d'aujourd'hui ne reflète pas la rencontre. Ce n'était pas très bon aujourd'hui. Je n'étais pas du tout content à la mi-temps, j'ai du changer deux joueurs et ce n'est jamais facile. On est sur la bonne pente puisque l'on gagne mais il reste encore beaucoup de travail."