Souvent blessé depuis le début de sa carrière pro, puis plusieurs fois sur le départ, Hannes Delcroix (21 ans) n’a jamais cessé de croire en un avenir au RSCA. Et le gaucher semble cette fois enfin installé dans l’axe. L’occasion de le découvrir un peu plus.

1 "Je ne ferai pas comme Remco, je déteste le vélo"

"J’ai été parmi les meilleurs lors des tests physiques chez les jeunes. Au niveau de la course, de la vitesse et de la VO2max. Puis Remco Evenepoel, un an plus jeune que moi, a commencé à battre mes records physiques (rires). Enfin, pas tous, j’ai réussi à conserver quelques records. On était souvent très proche. Aujourd’hui, je pense que Remco me battrait partout niveau condition. Ce qu’il fait est incroyable. Je déteste le cyclisme, donc je resterai dans le foot, moi (sourire). Mes qualités physiques sont innées, je pense. J’ai travaillé évidemment mais j’avais des prédispositions. Chez les jeunes, je n’étais jamais blessé. Cela s’est passé en arrivant en pro, sans que je sache pourquoi. Heureusement, ça fait plusieurs mois de suite que je suis fit."

2 "Jamais jaloux de tous les 1999 passés avant moi"

"J’ai toujours eu l’ambition de percer à Anderlecht. Dans ma génération, les 99, j’ai vu beaucoup de joueurs grandir en pro avant moi, comme Vanheusden, Svilar, Saelemaekers, Bornauw et d’autres. J’ai pris ça comme une motivation, sans jamais baisser les bras ou être jaloux. Je devais continuer à bosser et j’allais un jour être récompensé."

3 "J’ai renoué le lien avec ma mère biologique à Haïti"

"Je suis né à Haïti et j’ai été adopté par des parents belges. Récemment, j’ai repris contact avec ma maman biologique. C’est agréable de savoir que j’ai une famille là-bas. Je n’y suis pas encore retourné mais je compte le faire un jour. En attendant, je participe à des programmes d’aide, notamment pour la distribution d’eau potable. Je me sens belge et je joue chez les Espoirs. Mais si je vois que je n’ai jamais été repris chez les A vers 25 ans, je pourrais réfléchir à l’idée de représenter Haïti. Reginal Goreux l’a fait avant moi."