Sa probable désignation n’a rien à voir avec le 1 sur 6 contre Bruges et OHL, vu que les premiers contacts datent d’avant le match à Bruges. Kompany était même demandeur. Il est avide d’apprendre et est ravi d’être épaulé par un expert. Les entretiens entre les deux ont été si positifs que Vande Broek et Anderlecht veulent vite concrétiser la collaboration. Vande Broek devra trouver une solution avec la KUL, l’Université de Louvain, où il est actif.

Pour éviter tout malentendu : Vande Broek ne va pas coacher Kompany au niveau du football. Kompany prend ses décisions sportives seul, en tout cas en concertation avec son staff. Le but est de lui donner des conseils au niveau de la gestion d’un groupe et de le guider mentalement. Malgré son expérience de joueur avec Guardiola, Kompany est un très jeune coach. Et, après le départ de Vercauteren, avec qui sa relation n’était pas bonne, il n’avait plus quelqu’un de très expérimenté à ses côtés.

Vande Broek est un ami du CEO Karel Van Eetvelt, avec qui il a fait des études d’éducation physique à l’Université de Louvain. Il a remporté 10 titres de champion et 13 Coupes avec Kieldrecht et a été élu 14 fois coach de l’année en volley-ball. Il est sélectionneur des Tigers depuis 2008. En même temps, il est très respecté en Flandre vu son poste de professeur à la KUL, où il réalise des études dans le domaine du leadership et de la dynamique de groupe.

En juin, il a déclaré à Sporza : "Le coaching d’une équipe de foot est ce qu’il y a de plus difficile, vu la taille et la diversité du groupe de joueurs et vu la pression. Pour moi, Sir Alex Ferguson est le meilleur mais je suis aussi Guardiola de près. Un coach doit penser aux résultats mais aussi à la formation et à la gestion du club. Ses qualités de people manager sont aussi importantes que l’aspect technique."