Anderlecht-Lyon: Suarez évite la honte

Anderlecht

Benoît Delhauteur

Publié le

Anderlecht-Lyon: Suarez évite la honte
© BELGA

Anderlecht s'est encore fait manger par un Lyon bien trop fort. Battu 1-3, le Sporting a donc reçu une seconde claque en une semaine...


Deschacht: "En jouant comme ça, on sera aussi éliminé en Europa League"

Sondage: Que vous inspire la défaite d'Anderlecht?


ANDERLECHT Il n'aura manqué que... sept buts à Anderlecht pour se qualifier pour la phase de poule de C1 . La rencontre d'hier soir a confirmé l'impression du match aller : il y avait tout simplement un monde de différence entre Lyon et le Sporting.

Même si la qualification était jouée avant le coup d'envoi, les choix d'Ariël Jacobs ont surpris beaucoup de monde : le jeune Sare débutait, alors que Biglia et Suarez, les meilleurs Anderlechtois à Lyon, étaient sur le banc ! Entre les perches, Proto était remplacé par Schollen ! Claude Puel n'avait pas du tout la même optique : il avait aligné sa meil-leure équipe, titularisant ainsi Lisandro, annoncé incertain, en pointe.

Un choix payant : en l'espace d'un quart d'heure, l'international argentin trompa trois fois Schollen ! Il fut d'abord aidé par Mazuch, qui commit une énorme bourde en délivrant un... assist au buteur. Un tir et un but plus tard, ce fut au tour de Polak d'aider Lisandro : suite à une perte de balle du Tchèque, l'attaquant de l'OL enroula sa frappe pour faire 0-3... Le public anderlechtois exprima son mécontentement en sifflant abondamment Polak.

L'avance française n'était pas volée : au plus fort de sa domination, Lyon a affiché plus de 67 % de possession de balle. Même lors ses campagnes infructueuses en Ligue des Champions, Anderlecht avait rarement été autant acculé, pour ne pas dire ridiculisé. Méconnaissables, les joueurs du Sporting semblaient avoir perdu toute confiance, à l'image d'une défense complètement absente.

La donne changea en seconde période, essentiellement grâce à l'entrée au jeu de Suarez. El Artista amenait du mouvement et de la créativité et fut récompensé : fauché par Cris dans le rectangle, il convertit lui-même le penalty (1-3). Boussoufa eut encore l'occasion de réduire le score, mais il se heurta à Lloris.

Si impuissant face à Lyon, Anderlecht sera sans doute plus à sa place en Europa League . En attendant, il aura perdu une bonne partie de sa confiance avant le choc face au Standard.



© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info