Le 4-4-2 d'Ariel Jacobs n'a pas fait autant de miracles que face à Genk. Les mauves ont concédé le nul à La Gantoise (1-1)

ANDERLECHT Après une excellente prestation à domicile face à Genk, Anderlecht affichait de nouveau un visage assez pâle ce mercredi soir, à Gand. Dès le début de match, La Gantoise prenait le jeu à son compte.

Bien en place, les Buffalos empêchaient les mauves d'évoluer et se procuraient l'une ou l'autre occasion, à l'image d'une reprise dévissée d'El Ghanassy, pourtant esseulé au deuxième poteau. A la onzième minute, ce même El Ghanassy était servi entre les lignes et, libre de tout marquage, pouvait ajuster un centre au deuxième poteau pour Smolders. L'ex-carolo se chargeait de la conclusion (11e).

Dans la foulée, Lujubijankic était esseulé à l'entrée de la surface et prenait sa chance du droit : sur le poteau de Proto, tout heureux de voir le cuir lui revenir dans les bras. La chance des Buffalos était passée. Anderlecht se réveillait après la demi-heure de jeu et était récompensé sur corner, lorsque l'inévitable Juhasz venait conclure de la tête son duel qui l'opposait à Thijs (36e).

Les débats perdaient en intensité et il fallait attendre les vingt dernières minutes pour revoir des occasions, à mettre à l'actif d'Anderlecht. C'est plus précisément Veselinovic qui, par deux fois, se retrouvait face à Bruzzese. Sur sa première opportunité, le Serbe ne plaçait pas suffisamment son envoi. Sur la seconde, il tentait de dribbler le portier buffalo mais celui-ci sortait parfaitement dans les pieds de son opposant pour effleurer le ballon et annihiler les chances d'Anderlecht de prendre les trois points.


Genk en profite, le Standard aussi ?

Les mauves en sont donc à 4/12 depuis le début des Playoffs, un bien maigre bilan qui les relègue à nouveau à la deuxième place puisque Genk s'est imposé contre Bruges. Pire, le Standard pourrait prendre cette place de dauphin aux hommes de Jacobs en cas de succès ce jeudi, face à Lokeren. Une chose est certaine, avec la défaite brugeoise et le nul de La Gantoise, les Rouches peuvent sereinement regarder vers le haut du classement, sans trop se préoccuper de leurs poursuivants.


© La Dernière Heure 2011