"Le club a reçu l'autorisation du club allemand de Wolfsburg le 10 mars dernier de reporter de deux mois les deux dernières tranches du transfert de Nany Dimata étant donné que le club s'est porté partie civile dans le dossier des transferts de l'agent Didier Frenay qui avait réalisé ce transfert", pouvait-on lire dans le rapport.

Frenay avait été arrêté le 28 septembre dernier à Monaco et avait été libéré le lendemain plus tard après son audition, sans avoir été inculpé. Il avait toutefois été placé sous contrôle judiciaire, ce qui signifie qu'il avait dû rendre son passeport et n'avait pas été autorisé à quitter la principauté.

Il s'agit de la même enquête que celle dans laquelle l'agent Patrick De Koster a été précédemment inculpé. Cette enquête a débuté en 2019 après une plainte de Kevin De Bruyne et tourne autour de commissions que De Koster aurait injustement facturées lorsque De Bruyne jouait pour Wolfsburg, en 2013 et 2014. Ce transfert a été effectué en partie par l'intermédiaire de Didier Frenay et on évoque des paiements illégaux via le Liechtenstein.

À Anderlecht, Frenay avait aidé le Sporting à boucler le transfert de Nany Dimata en 2019 en provenance de Wolfsburg. Deux ans plus tôt, le club allemand avait déboursé 11,5 millions d'euros à Ostende pour s'attacher les services de l'ancien international espoir. En outre, une commission exorbitante allant jusqu'à 32 % du prix du transfert devait être versée aux agents. Le club côtier avait alors bloqué une partie du paiement et les agents avaient déposé plainte contre le KVO. Ostende avait remporté le procès devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) mais l'affaire doit encore être jugée au niveau pénal.

Le RSCA a reçu mercredi sa licence pour le football professionnel pour la saison prochaine mais subira des contrôles mensuels, comme la majorité des autres clubs. Il y a encore des litiges avec le fisc néerlandais, le SPF Finances concernant la TVA due et l'ancien joueur Lukasz Teodorczyk, qui est actuellement prêté par l'Udinese au Sporting Charleroi. L'affaire de l'attaquant polonais a été entendue en octobre dernier devant le tribunal du travail de Bruxelles, mais aucun jugement n'a encore été rendu.