Bram Nuytinck avait ouvert le score, mais, contre toute attente, Kara égalisait à la 65e sur corner avant que Jelle Vossen ne donne l'avantage à Genk 10 minutes plus tard

BRUXELLES Troisième et dernière rencontre de cette première journée des Playoffs 1 dimanche soir à Anderlecht. Après le partage de Zulte à Lokeren et la victoire du Standard à Bruges, les Anderlechtois avaient l'occasion de s'isoler en tête en cas de victoire. John van den Brom alignait un quatuor offensif inédit. Déjà privé de Mbokani et Jovanovic, suspendus, il choisissait de placer Praet et Bruno sur le banc. Place à De Zeeuw derrière De Sutter. Sur les flancs, Suarez et Iakovenko étaient désignés pour adresser des bons ballons au Flandrien.

Du côté Limbourgeois, l'objectif était de revenir à trois points du leader Mauve. Mario Been devait, lui, composer sans Joneleit blessé et Koulibaly suspendu. Pour pallier ces absences, il optait pour le très bon Kara en défense centrale. Devant, Vossen e De Ceulaer avaient pour mission d'alimenter le marquoir et tromper la vigilance de Proto.

Anderlecht offre du beau spectacle...

Dès le coup d'envoi, les Anderlechtois avaient à cœur de faire plaisir à leurs supporters. Pressing haut, circulation de balle fluide et gestes techniques étaient au rendez-vous. De Zeeuw, omniprésent, loupait deux occasions coup sur coup. A la 9e, il ratait sa reprise sur un centre d'Odoi. A la 10e, c'est le crâne de Simaeys qui empêchait le Batave d'ouvrir le score.

La qualité de jeu continuait d'être au rendez-vous mais les occasions franches faisaient défaut.Genk ne se créait pas la moindre occasion tellement Anderlecht gérait les débats. Cette domination outrageuse se concrétisait à la 37e minute de jeu. Déjà alertée deux minutes plus tôt par une frappe enroulée de Suarez, la défense limbourgeoise cédait sur une tête de Nuytinck. Iakovenko adressait un excellent centre qui trouvait la tête du défenseur hollandais. Sa reprise faisait mouche et il plaçait Anderlecht aux commandes (1-0). Anderlecht rentrait aux vestiaires sous les applaudissement d'un public conquis par une des plus belles mi-temps de la saison.

...Genk s'offre la victoire

La deuxième période débutait sur les mêmes bases que la première. Dès le 49e, De Zeeuw écartait intelligemment pour Iakovenko. Toujours aussi affûté, l'Ukrainien centrait à ras de terre pour Kljestan. Sa reprise en un temps léchait le montant d'un Koteles qui n'avait pas bougé.Sur l'action qui suivait, De Sutter ratait lui un face à face avec le portier genkois.

A la 65e minute, Kara glaçait tout le Parc Astrid en égalisant sur la première occasion de Genk. Suite à une mésentente entre Safari et De Sutter, le défenseur était oublié dans le rectangle et reprenait victorieusement un corner de la tête (1-1). Anderlecht prenait là un énorme coup sur la tête. Les hommes de van den Brom avaient alors du mal à reprendre leurs esprits. Après dix minutes de jeu sans réelles occasions, les joueurs limbourgeois allaient planter un deuxième coup de couteau dans le dos des Mauves.

A la 76e, sur un très bon ballon de Gorius, Nuytinck dégageait mal. Le cuir arrivait sur la tête de De Ceulaer. L'avant repiquait sur le front de Vossen qui crucifiait Proto (1-2). Il restait alors 15 minutes à Anderlecht pour aller décrocher un point qui aurait été mérité tant leur suprématie pendant une heure de jeu était impressionnante. De Sutter manquait d'abord une occasion de revenir en ne cadrant pas une tête (84e). Deux minutes plus tard, Suarez allait provoquer Tshimanga dans le rectangle. Le défenseur belge tombait dans le panneau et crochetait l'Argentin. Monsieur Nzolo indiquait le point de pénalty de manière totalement justifiée. La bonne résolution des Mauves pour les Playoffs était de désigner Nuytinck pour cet exercice.

Le Néerlandais s'élançait alors pour inscrire un doublé... mais Koteles, spécialiste en la matière, détournait le ballon du bout des doigts. 14e pénalty raté de la saison pour Anderlecht! Les Mauves ne se relevaient pas de ce coup dur et laissaient filer trois points précieux dans la course au titre.

Cette première journée des Playoffs 1 a été riche en surprises. Les cartes sont déjà totalement redistribuées. Anderlecht n'a plus qu'un point d'avance sur Zulte et trois sur Genk. Le Standard, fort de sa victoire à Bruges, revient lui à six points du leader avant de les recevoir la semaine prochaine. Fan ou pas des Playoffs, les supporters vibreront encore beaucoup cette année .