Anderlecht

Avec une équipe B, le Sporting s’est incliné contre le champion de Grèce mardi soir.

Dans son centre d’entraînement, Anderlecht a perdu son neuvième et dernier match de préparation mardi soir contre le PAOK Salonique, champion de Grèce en titre.

Kompany avait aligné une équipe B, à cinq jours de la première rencontre de compétition face à Ostende. Il y avait beaucoup de jeunes et d’indésirables au coup d’envoi.

Nasri, brassard de capitaine au bras, et Verschaeren, déjà bien en jambes, ont joué une mi-temps. Ils pourront sans doute être dans le groupe ce week-end mais il y a peu de chance qu’ils puissent débuter.

Outre les prestations catastrophiques de Milic et Saief, on retiendra qu’Anderlecht a eu la possession du ballon mais très peu d’occasions. Comme ce fut souvent le cas dans cette préparation.

Avant la pause, seul Sanneh, d’une tête sur le poteau, a réussi à être dangereux. C’est aussi de la tête que Dante a sauvé l’honneur en fin de match. Le PAOK, avec le Belge El Kaddouri, a misé sur le contre et cela a suffi.

C. F.

Anderlecht :

Roef ; Sardella (40 e El Kababri), Sanneh, Milic (71 e Dante), Kayembe ; Kana (46 e Lawrence), Verschaeren (46 e Kums), Nasri (46 e Trebel) ; Saief (40 e Leoni), Colassin (61 e Dhauholou), Saelemaekers (40 e Suray).

les buts :

32 e Pelkas (0-1), 56 e Akpom (0-2), 81 e Dante (1-2), 83 e Gaitanidis (1-3).