Michael Verschueren, l’ex-patron sportif du club, achète les parts de l’ex-CEO Jo Van Biesbroeck et surtout d’Alexandre Van Damme, le grand patron d’AB InBev qui est considéré comme le Belge le plus riche. Van Damme, qui habite la Suisse et qui a pesé sur la direction du club pendant de nombreuses années, quitte donc définitivement le club de son coeur. 
Du coup, l’actionnariat de Verschueren junior atteint les 11 %. Il devient donc un des actionnaires les plus importants dans le Conseil d’Administration. Verschueren veut peser sur les restructurations qui sont nécessaires pour faire grandir et assainir le club en ces moments difficiles. 
 
La réorganisation ne signifie pas encore qu’il y a un accord avec les actionnaires majoritaires (dont Coucke) par rapport à la hausse de capital. Mais les actionnaires minoritaires (Verschueren, les Davignon et les filles Vanden Stock) estiment que ce sera plus facile d’aboutir à une solution quand il y a moins de personnes autour de la table.