Lors de sa conférence de presse, Vincent Kompany s’est expliqué sur les sujets chauds du moment.

Bakkali dans le noyau B. "Cette décision prise par le staff et le management n’est pas liée à ses blessures et elle n’est pas prise contre lui, parce que j’ai une bonne relation avec Zico (son surnom). Mais le noyau est tellement grand que c’est malheureusement la meilleure décision possible pour le groupe."

L’incident Vlap - Nmecha. "Je ne suis pas du genre à laisser traîner des choses pareilles. En 30 secondes, cela a été réglé dans le vestiaire. Et c’était même déjà réglé par les joueurs sur le terrain. Je ne considère donc pas cela comme un incident majeur. Nous n’avons pas de super vedettes, mais nous avons une vraie équipe. Pour être compétitifs, tous les joueurs doivent s’en tenir à leurs propres tâches. J’aurais réagi de la même façon si Nmecha avait raté. Parce que ce sont des choses qui peuvent nous coûter un but à l’avenir."

Ostende, sa bête noire. "Ostende est un adversaire très dangereux. C’est une équipe très physique, qui a la plus grande intensité de toute la D1." Pour l’anecdote : Kompany n’a gagné qu’une fois sur cinq contre Ostende . Le résultat était alors de 1-3 en 2004. Ses autres résultats : 0-1 en 2005, 1-2 et 3-2 en 2019-2020 (comme joueur-manager) et 2-2 comme entraîneur, cette saison.

Yari Verschaeren. "C’était une nouvelle fantastique d’apprendre qu’il n’a pas de fracture. Tous, on craignait le pire. Et lui, il pensait que son championnat d’Europe était en danger. Il pourra passer Noël en famille. J’espère qu’il sera de retour en janvier."

Les blessés. " Van Crombrugge ne sera pas encore prêt pour Ostende. Parfois, les petites blessures sont les plus embêtantes. Il n’y a pas de solution miracle ; il doit prendre le temps qu’il lui faut. Tau, lui, récupère mieux que prévu. J’espère le récupérer pour le match à Charleroi, mais il lui faudra un temps d’adaptation."