Anderlecht

Karim Belhocine, qui a repris le costume de T1 après le départ de Fred Rutten, va rendre une chance aux jeunes du RSCA mais pas à n’importe quel prix.

Ceux qui imaginent que plus personne n’est motivé à Anderlecht pour cette fin de saison n’ont pas vu la conférence de presse de Karim Belhocine vendredi. Le T2 devenu T1 a affiché sa grinta. "Depuis que j’ai repris l’équipe mardi, j’insiste sur l’état d’esprit. Et je suis heureux de voir que le groupe semble réceptif. Les joueurs ont envie de changer les choses." 

Face aux supporters fâchés du niveau, Michael Verschueren a dit cette semaine qu’ils verraient déjà du changement dans le onze de base contre Gand. Cela signifie-t-il que Belhocine n’a rien à dire dans la composition de l’équipe? "Non, c’est moi qui fais l’équipe et personne d’autre! Je n’ai jamais accepté ça dans ma carrière et si je le fais une fois, j’arrête. Maintenant, quand tu es à Anderlecht et que tu connais les valeurs du club, tu sais que les jeunes sont importants. Ils ont du talent mais ils doivent aussi montrer qu’ils ont envie de se battre pour leur place. Les jeunes qui joueront dimanche, ce sera au mérite. Les autres, je leur expliquerai pourquoi ils ne jouent pas."