Le club allemand a pris contact avec l'agent de l'Argentin, qu'il convoite pour la fin de saison


Juhasz : "On encaisse par malchance"


Mazuch : "S'il le faut, j'attendrai juin"


ANDERLECHT Après avoir con- nu un gros creux en début de saison, Lucas Biglia a retrouvé son niveau. En janvier, il a été l'un des seuls Anderlechtois à échapper au naufrage, se montrant convaincant et incisif à la récupération.

Cela n'a pas échappé aux nombreux recruteurs. Trabzonspor a ainsi fait une offre, jugée largement insuffisante par le Sporting, alors que d'autres grands clubs turcs tiennent l'Argentin à l'œil. "Trabzonspor a eu un contact direct avec Anderlecht, pas avec moi", explique Biglia. "De toute façon, je ne me vois pas jouer en Turquie."

Sur le plan sportif, Hambourg, qui le convoite, serait une destination bien plus alléchante. "Le HSV s'est en effet informé auprès de mon agent", confirme El Principito . "Mais ce club n'est pas intéressé pour janvier : ce serait pour la fin de saison."

Le club hanséatique vient de perdre Nigel De Jong, vendu à Manchester City, mais n'est pas pressé pour lui trouver un remplaçant. Defour est également pisté, mais Biglia a l'avantage d'être moins cher. Et comme Hambourg vient d'empocher 20 millions pour De Jong, les 5 millions demandés pour l'Argentin par le Sporting ne constituent en rien une somme qui effraie les dirigeants allemands.

Lors de chaque mercato, le nom de Lucas Biglia est cité ici et là. Il y a plus d'un an, l'Atletico Madrid était venu aux nouvelles, sans donner suite. L'été dernier, tout le monde s'attendait à le voir partir, mais aucune offre n'était arrivée.

Aujourd'hui , l'Argentin rêve de l'Espagne. Mais il sait qu'une offre d'un club comme Hambourg, ça ne se refuse pas...



© La Dernière Heure 2009